#37221
CaktilCaktil
Participant

Bonjour à tous,

Hasard du confinement, je surfais sur le web et, « par hasard », je fais une recherche avec le mot-clé « Peridise » sur Google… Je cherche des témoignages. Je tombe sur un site de vente en ligne (pas du tout spécialisé pour les jouets sexuels) qui propose un set de deux Peridises pour 28.90 CHF (Hé oui, je suis en Suisse) ce qui fait environ… la même chose en Euros. Ce site propose aussi le Tempo pour 60 CHF. La livraison est gratuite. Je n’hésite pas et commande ces instruments le dimanche 12 avril. Je reçois le Tempo le lundi 20 et les Peridises le mardi 21 avril.
Aujourd’hui, jeudi 23 avril, je teste le Tempo. Voici le compte-rendu de cette séance…

Première utilisation du Tempo qui est arrivé lundi. Je me réjouis de voir, enfin, surtout de ressentir les effets de ce nouveau jouet qui n’est techniquement pas un stimulateur de prostate, mais une sorte d’hybride entre plug anal et un masseur de prostate… En principe, il n’y a pas d’orgasme prostatique avec le Tempo mais il peut y avoir des orgasmes de l’anus. À toutes fins utiles, je nettoie et tiens prêt l’Aneros Helix Trident pour prendre le relai, au cas où les sensations agréables ne seraient pas au rendez-vous… Si rien de spectaculaire ne se produit au bout d’une heure, je changerai de jouet.
Protocoles de départs standards et insertion du Tempo à 09h03. Je le glisse à l’intérieur de moi en étant couché sur le côté droit. Il est froid, normal, comme les autres, mais encore un peu plus car c’est de l’acier. Il est lourd… 130 grammes d’acier chirurgical, c’est vraiment différent du plastique… Comme décrit dans le mode d’emploi, je n’introduis que la tête et essaie de faire rentrer l’instrument en contractant le sphincter anal. Je commence à respirer de façon contrôlée et très rapidement des ondes de plaisir s’établissent dans la région anale et prostatique. C’est très agréable… Je savoure un moment ce léger plaisir. Au bout de quelques minutes, je vérifie comment est positionné le Tempo et j’estime qu’il n’est pas assez rentré. Ou alors, est-ce qu’il serait un peu ressorti à cause des mouvements ? Je décide de le pousser un peu plus à l’intérieur du rectum. Je l’enfonce doucement jusqu’à ce que la petite boule qui se trouve juste après la base se retrouve légèrement appuyée contre mon anus. Il ne devait pas être dans la bonne position car instantanément le plaisir augmente. Et comme décrit sur le site « nouveauxplaisirs.fr » dans le test du Tempo, des ondes péristaltiques se forment.
Comme c’est bon ces ondes ! Je sens vraiment les muscles et les sphincters de la région se mouvoir et palpiter en rythme. Ces ondes font bouger l’instrument et la perception de ces mouvements de va et vient dans mon anus est délicieuse ! Très rapidement, ces mouvements péristaltiques s’amplifient et se transforment en « orgasmes péristaltiques » ! Wow ! Il n’est plus du tout question de changer et de passer à l’Helix pour le moment !! Un premier orgasme se déclenche et je crois bien que c’est un orgasme anal… Le plaisir se manifeste par des contractions plus ou moins rythmiques de l’anus, et une sensation de plaisir sexuel centrée dans canal anal. Cela ne vient pas de la prostate. C’est vraiment très agréable. Comme pour les orgasmes prostatiques, les orgasmes anaux viennent par vagues successives et ils sont de plus en plus intenses. Je pense avoir aussi avoir eu des orgasmes de la prostate pendant cette séance. Les deux types de jouissance se mélangent et se succèdent. Comme pour les sessions avec masseur prostatique, les fantasmes sexuels qui me passent par la tête intensifient le plaisir et le fantasme d’être pénétré (en tant que femme ou en tant qu’homme) est particulièrement efficace. Bien entendu, les caresses sur les seins et surtout sur les tétons amplifient et font durer le plaisir. Le bien-être ressenti est différent de celui provoqué par un masseur, mais très proche quand même, c’est assez difficile à expliquer. Mais, à nouveau, cette séance m’aura apporté un plaisir comme jamais je n’ai ressenti !
Je ne sais pas si c’est dû au fait que l’instrument soit en acier, mais à plusieurs reprises j’ai l’impression de ressentir du courant électrique me parcourir la région périnéale pendant les spasmes de plaisir. Ça me fait penser à mon enfance quand je vérifiais s’il restait de la charge dans les batteries carrées de 4.5 V en mettant les contacts sur la langue. J’imagine même qu’il pourrait être intéressant d’essayer de mettre ces contacts sur la base du Tempo… Non, je plaisante, je n’essayerai pas cette méthode. Mais, il est clair que certains de ces orgasmes sont très électriques ! La méthode des contractions anales/rectales alternées fonctionne très bien aussi avec le Tempo. Et le plaisir des orgasmes induits de cette façon monte à des niveaux que je n’ai encore jamais atteints.
Cette fois-ci, je n’ai pas eu de contractions involontaires comme avec un masseur de prostate. J’ai eu des contractions pendant les orgasmes, bien sûr, mais pas de ces délicieux spasmes un peu désordonnés qui amènent généralement à une jouissance prostatique. J’ai eu par contre un peu plus de frémissements et autres tremblements du corps. Quelques mouvements involontaires du bassin aussi.
À 11h01 je retire le stimulateur après avoir passé quelques minutes délicieuses à le retirer partiellement pour mieux l’aspirer en contractant mon anus. Donc presque deux heures de plaisir et de vagues successives d’orgasmes, tous plus délicieux les uns que les autres. Je pense que je ne vais pas résister au plaisir de faire une troisième séance cette semaine. Vendredi soir, je vais très probablement tester un des Peridise reçus mardi matin…

Bon cheminement à vous tous et prenez soin de vous !