#37256
bzobzo
Participant

pour être plus précis encore,
respecter le cycle de l’éjaculation , sans chercher à le hâter,
c’est vivre un acte sexuel avec le crescendo le plus délicieux, le plus irrésistible, qui soit
qui peut durer plusieurs jours,
que vous vous interrompiez une demie heure ou plusieurs heures,
le temps d’aller gagner votre pain , par exemple,
quand vous vous y remettez, en quelques instants,
c’est comme si vous n’aviez pas interrompu votre acte sexuel avec vous-même,
que vous le repreniez au même endroit où vous l’avez interrompu,
avec la tension sexuelle déjà au même niveau d’incandescence

et puis après l’apothéose, les choses reprendront tout naturellement,
dès que votre envie sera là à nouveau, quelques secondes, plusieurs heures ou plusieurs jours, après
depuis le début, plus calmement d’abord, le crescendo doit recommencer,
la tension s’est évacuée en une splendide conclusion,
elle va à nouveau se rebâtir en vous, devenir de plus en plus irrésistible,
un acte sexuel avec vous-même qui durera tout le temps qu’il faut
pour que vous déployez vos ailes splendidement,
l’azur vous appartient, l’azur vous attend

l’azur, ce long baiser bleu, ensoleillée, dans tout votre être
qui vous fait vous s’unir à l’horizon,
la chair, c’est juste de l’extase et de la volupté, endormies