#37272
CaktilCaktil
Participant

Le Peridise… Cet instrument porte bien son nom !

C’est mon premier essai de ce masseur anal. L’essai de son grand frère, vendredi soir, m’avait procuré quelques bons orgasmes, mais moins intenses que ceux provenant du Tempo. Tempo que je nettoie d’ailleurs en prévision d’un changement si jamais je n’ai pas de bonnes sensations avec ce petit Peridise.

Mais les bonnes sensations sont immédiatement là, dès que le stimulateur s’est un peu réchauffé dans mon rectum. Je dois même un peu freiner leur arrivée car j’ai l’impression que c’est trop tôt pour commencer avec les orgasmes. J’ai envie de me relaxer encore un peu.
Donc j’en suis là, savourant les vagues de plaisir me parcourant le bas-ventre et essayant de ne pas contracter. J’essaie d’être le plus détendu possible. Un plaisir diffus parcoure mon anus. Rien que cet état est déjà très agréable. Au bout d’un moment, je me dis que c’est bon et je laisse arriver l’orgasme, les contractions rythmiques me parcourent la région périnéale et j’ai l’impression d’éjaculer. Mais bien sûr, je n’émets aucun fluide si ce n’est un peu de pre-cum. Je reste couché comme ça sur mon côté droit pendant plusieurs minutes savourant les vagues d’orgasmes qui se succèdent. Toujours pas la moindre goutte de sperme, pourtant j’ai dû avoir au moins quatre ou cinq orgasmes qui se sont succédés. C’est incroyable que ce petit bout de plastique à 15 balles me fasse autant d’effets ! Cet instrument porte vraiment bien son nom : les ondes péristaltiques qu’il provoque m’envoient au paradis !

Il est temps de me mettre sur le dos…

Comme lors de ma séance de lundi avec l’Helix, je me dis à un moment que je viens de vivre le meilleur orgasme de toute ma vie et qu’il va y en avoir d’autres dans cette même session. Et qu’ils seront encore meilleurs !! C’est quand même fou de se faire ce genre de réflexion, non ? Sur le moment, dans le feu de l’action, je me dis que c’est presque impossible d’avoir un meilleur plaisir et pourtant c’est ce qui se passe… Le plaisir va augmenter tout au long de la session.

J’ai eu différents types d’orgasmes au cours de cette séance. Prostatiques bien sûr. Et anaux surtout. Même si je pense en avoir eu un ou deux lors de séances précédentes avec des masseurs de prostate, les instruments de type Tempo ou Peridise sont un peu plus à même de déclencher des orgasmes anaux. Eh bien, je dois dire que c’est un type d’orgasme que je suis heureux d’avoir découvert ! C’est tellement bon de sentir mon petit anus pulser de plaisir et le sentir se serrer autour du Peridise, essayant de l’attirer tout entier à l’intérieur. Les contractions provoquées par l’orgasme anal ressemblent beaucoup à l’orgasme traditionnel, mais le plaisir est centré sur l’anus. C’est vraiment très très bon. Et comme pour les orgasmes prostatiques, ils arrivent par vagues et augmentent en intensité tout au long de la session. Ce type d’orgasme, chez moi, se distingue par ses contractions rythmiques. Les orgasmes de la prostate que j’ai eus jusqu’à aujourd’hui n’ont pas forcément de contractions rythmiques.

Une première pour cette séance : j’ai eu un orgasme dans un orgasme. Un orgasme au carré…
Il s’agit en fait de deux premières pour cette session. En effet, j’ai expérimenté pour la première fois, je crois, ce qui est appelé « calm seas of orgasm » dans le wiki du site Aneros. C’est-à-dire que j’étais totalement détendu tout en éprouvant le plaisir d’un orgasme, sans contractions, sans tensions et ceci a duré pendant au moins une ou deux minutes. Je flottais en extase, baigné de plaisir sexuel. Et, tout d’un coup, au milieu de cet orgasme ultra calme et étendu, un nouvel orgasme est apparu. Peu à peu il a grandi, s’est superposé et additionné au premier. C’était un orgasme avec ses contractions et ses pulsions rythmiques. Et comme ce deuxième orgasme prenait son envol depuis le niveau de plaisir du premier que je continuais à ressentir, son paroxysme a atteint des sommets que je n’avais pas encore expérimenté. Je ne sais pas si je me fais bien comprendre, mais ça a été extraordinaire ! Un orgasme à la puissance orgasme ! Bien entendu, à ce moment-là, j’avais depuis déjà un bon moment totalement abandonné l’idée de changer de stimulateur et de passer au Tempo !

J’ai remarqué au cours de cette session qu’il est possible de « forcer » un orgasme. Je le fais assez souvent en alternant les contractions rectales et anales. Mais il ne faut pas le faire n’importe quand. Si ce n’est pas le bon moment, cet orgasme « forcé » ne sera pas aussi bon qu’un orgasme qui a eu le temps de murir tranquillement. Certes le plaisir sera là, mais c’est un peu comme comparer un édulcorant artificiel avec du sucre… Ce n’est pas tout à fait ça. Par contre, si on sent qu’un orgasme se prépare, il est possible d’accélérer son arrivée avec la méthode des contractions rectales et anales. Et là, le plaisir sera intense et pleinement développé.

J’ai aussi eu beaucoup de plaisir à jouer avec mes muscles PC dans cette session. Et étant bien détendu, j’ai effectué de très légères contractions des muscles PC uniquement, en laissant tranquilles les autres muscles et autres sphincters. Au bout de quelques secondes de contractions volontaires, le plaisir finit par augmenter et un délicieux orgasmes se déclenche presque à tous les coups. Et suite à ces contractions volontaires, d’autres contractions, involontaires celles-là, se sont déclenchées. Je crois que je n’avais jamais eu des contractions involontaires des muscles PC uniquement. Elles étaient très rapides. Comme c’est jouissif ! Et, là aussi, un orgasme se forme et se déclenche au bout d’un moment.

Ces deux sessions hebdomadaires sont, en quelque sorte, mes séances de gymnastique. Il y a en fait pas mal de muscles qui travaillent. Je me demande si je ne finirai pas avec des abdos d’enfer !

En conclusion, ces dispositifs Peridise et Tempo sont vraiment extraordinaires. Suite à ma merveilleuse séance de lundi avec l’Helix, j’ai hésité à essayer le Peridise ce jeudi, voulant continuer à ressentir ces orgasmes extraordinaires que l’Helix m’avait procuré. Eh bien, je n’ai pas été déçu de cet essai finalement !

Les quatre ou cinq dernières sessions se ressemblent pour moi : quel que soit le dispositif utilisé, elles sont toutes plus extraordinaires les unes que les autres ! Quel bonheur !

Bon cheminement à vous tous et prenez soin de vous.