#37278
bzobzo
Participant

mon fil technique,
tout ce que j’y écris, ne doit pas être pris à la lettre,
ma technique à un moment donné,
ne sera très certainement pas la vôtre que vous bâtissez de votre côté,
ni même la mienne un peu plus loin dans le temps,
quelqu’un sur la bonne voie, évolue constamment, remet tout en question,
certes il y a des constantes, des règles communes
mais si peu, si peu

ultimement,
qu’écrire qui ne risque pas d’être contredit par soi-même dans le temps?
pour moi, toujours les mêmes expressions qui peuvent résonner terriblement banalement
ou ne pas être fort utiles à certains, au stade où ils en sont de leur évolution
comme juste écouter son désir, libérer totalement celui-ci,
comme devenir complice sans restrictions de son corps,
comme ne plus être retenu par les limites de son identité sexuelle
(si vite atteintes, beaucoup les dépassent ponctuellement sans même s’en rendre compte),
le reste est corvéable, adaptable, repensable, raffinable, évolutif, fluctuant, modulable, etc, etc

ainsi dans ce fil, j’ai écris régulièrement
que mes mains vont par monts et par vaux presque tout le temps,
eh bien c’était vrai mais cela ne l’est plus, en tout cas plus pour l’instant,
depuis hier elles sont plus statiques, plus à l’écoute des autres acteurs de ma pratique,
plus supportrices de l’ensemble,
ne font plus leur solo, un peu détachées du reste, n’en faisant qu’à leur tête,
j’ai pris conscience d’une façon aiguë de mon être comme d’un ensemble,
que tout doit travailler, produire des efforts, dans la même direction,
qu’ainsi on devient un réseau et les ondes se mettent à circuler follement

mes mains se posent désormais à un endroit,
par exemple, l’un couvrant un sein, frottant légèrement la pointe à chaque halètement,
l’autre à plat sur le ventre,
sentant celui-ci se soulever au rythme des mouvements du bassin
et ne bougent plus pour un temps, comme s’intégrant au corps,
offrant ainsi de nouveaux canaux, de nouveaux relais pour le passage des vibrations

faire circuler les ondes, devenir un réseau, comme couvrant le monde entier, à soi tout seul,
mon cerveau n’est plus qu’un relais aussi,
je mets certaines de ses fonctions, correspondant au moi pensant, en veilleuse
et ainsi peu à peu, tout notre être
est parcouru par des vibrations filant dans tous les sens, s’entrecroisant follement,
au plus elles peuvent circuler librement partout,
au plus vous êtes en transe ineffable, embarqué dans une félicité yin incandescente

après un certain temps, les bras se déplacent, posent les mains ailleurs
tout en effectuant éventuellement au passage quelques caresses tendres et ardentes,
cette nouvelle quasi immobilité peut durer quelques secondes, comme plusieurs minutes,
c’est quelque chose qu’on apprend assez rapidement à sentir,
le circuit formé avec le reste du corps et la bonne circulation des ondes,
est quelque chose que je perçois de plus en plus nettement depuis hier

sentez comme tout votre corps s’unit pour offrir un circuit aux vibrations,
la position des jambes, du bassin, des bras, votre cerveau le plus en veille possible,
tout contribue à ce qu’à chaque fois,
ce réseau soit différent, ait une architecture différente
et par conséquent à ce que vous perceviez aussi complètement différemment
les énergies montées en vous

comme de la bonne vieille magie noire à l’oeuvre,
un très vieux grimoire oublié, enfoui dans votre sang
dont vous avez rouvert les pages, déchiffrez les caractères,
être possédé dans tout le corps, le désir qui nous embarque follement

ah j’avais pris la résolution de ne rien écrire dans mes fils avant 21h,
bah j’en avais trop envie, c’est bon pour une fois