#37307
bzobzo
Participant

il y a vraiment un cycle naturel de l’éjaculation en mode yin
et c’est vraiment particulièrement intéressant de le respecter

chez moi, il est de 3-4 jours en moyenne,
cela veut dire que tous les trois quatre jours,
mon corps va décider à un moment qu’il est temps de lâcher quelques giclées
accompagnées d’un orgasmes splendide d’en moyenne une minute

plusieurs intérêts majeurs à suivre ce cycle,
il n’y a jamais aucun passage à vide énergétique, les piles sont toujours chargées à bloc,
une heure déjà après l’éjaculation, on peut reprendre,
toute l’intensité et la finesse des sensations, sont là,
enfin il faut dire tout de même,
qu’après je n’ai plus trop envie de continuer, je me sens totalement repu,
mais le lendemain tout est là, prêt à vibrer à 100%

second point d’intérêt majeur, comme je l’ai écrit pour commencer ce message,
la qualité de l’orgasme XXL accompagnant l’éjaculation,
avant-hier, celui que j’ai vécu, une bonne minute,
est probablement l’orgasme le plus intense que j’ai jamais vécu, super O de ma période prostatique compris,
ce fut un tel déchaînement de pure puissance tellurique,
je n’avais jamais connu cela, pareille explosion de tout le corps, dans tout l’être,
c’était dantesque

troisième raison, il y a une sorte de sensation d’épanouissement, à respecter ce cycle,
on se sent bien dans sa peau,
comme quelqu’un qui fait l’amour souvent et que cela l’enrichit merveilleusement,
lui a fait connaître des moments inoubliables
et que tout cela rejaillit massivement sur son quotidien,
je suis heureux tout simplement, bien dans ma peau comme je n’ai jamais été, ce n’est pas un hasard,
je me sens léger, léger, je regarde la nature autour de moi,
elle me fait tellement de bien,
je sens tellement que je fais partie d’elle,
je peux obtenir du plaisir où je veux, quand je veux,
c’est totalement sous contrôle, je dose en fonction du lieu et de l’entourage
pour me permettre de vivre quelques sensations sans me trahir,
juste une seconde ou de longues minutes
et chez moi,
cela devient un opéra splendide dans ma chair qui m’envoie dans les nues

et puis il y a ce crescendo sur le cycle, cette lente montée en puissance
qui a son aboutissement avec le déchaînement sans pareil de l’orgasme XXL
mais le crescendo en lui-même, est déjà tellement délicieux à vivre,
à chaque séance, même si vous n’avez plus pratiqué depuis le jour précédent,
c’est comme si vous n’aviez jamais arrêté,
comme s’il y avait une continuité extraordinaire entre vos séances
que vous repreniez au même endroit où vous avez cessé hier,
que vous aviez juste mis en pause votre précédente séance,
cette sensation de continuité est totalement inouïe, délicieuse
et nouvelle pour moi