#37324
AndranerosAndraneros
Modérateur

Bonjour @philou44000 et bienvenue sur notre forum.
Pour commencer je reprends les questions que vous posez à la fin de votre message :

faut il que je désespère de ne pas avoir joui par les fesses? dois-je tenter d’assumer une éventuelle bisexualité?

Je pense que « faut-il » et « dois-je » caractérisent un état d’esprit qui ne vous permettra pas de trouver les bonnes solutions au problème que vous pose votre sexualité présente. Le développement harmonieux de votre sexualité ne dépend pas de règles universelles et absolues. Ce ne peut être qu’un processus individuel basé sur votre personnalité, sur votre culture et sur votre expérience.

« Jouir par les fesses » n’est pas une obligation pour accéder à une forme de maîtrise orgasmique. Si on se reporte au livre « L’énergie sexuelle masculine – L’homme multi-orgasmique » de Mantal Chia il ne comporte aucune pratique de stimulation prostatique. De même la notion d’orgasme énergétique ne dépend d’aucune stimulation directe de la prostate.

J’ai l’impression que l’urgence que vous ressentez pour trouver les réponses à vos questions vous conduit à confondre des sujets bien différents les uns des autres.
• Votre orientation sexuelle ne dépend pas de la nature des stimulations qui peuvent vous conduire à l’orgasme. C’est une tendance qui peut précéder toute expérience concrète des ébats érotiques entre adultes ou bien apparaître après de nombreuses années de mariage et de vie familiale. Je pense en outre que de très nombreux hommes homosexuels ne connaissent pas la jouissance prostatique.
• L’orgasme prostatique et l’orgasme anal ne dépendent pas de votre orientation sexuelle. Ils dépendent de votre sensibilité à certaines stimulations. Certains hommes sont naturellement sensibles. D’autres ont besoin d’une forme d’apprentissage, de conditionnement (« rewiring ») pour découvrir ce potentiel neuro-musculaire resté inhibé. N’oublions pas que cette autre manière d’accéder à l’orgasme a été très longtemps et reste encore largement condamnée ce qui en rend la découverte éventuellement très difficile pour certains d’entre nous, indépendamment de toute orientation sexuelle.
• Selon ma lecture des forums spécialisés sérieux, l’accès à la jouissance prostatique me paraît poser les mêmes difficultés aux homosexuels qu’aux hétérosexuels. Il me paraît logique de penser qu’il demande le même apprentissage.

Il est courant qu’à 50 ans des hommes s’interrogent sur leur vie sexuelle. Je n’ai pas été confronté à tout cela mais je me suis bien posé une partie des questions que vous vous posez. Vous ne devez pas vous désespérer de ne pas avoir joui des fesses. Si vous en ressentez le besoin vous pouvez tout à fait vous lancer maintenant dans cette exploration et, quand vous serez prêt, découvrir vous aussi les plaisirs extatiques dont vous lisez la description sur notre forum.

Bon cheminement @philou44000.