#37327
AndranerosAndraneros
Modérateur

Je lis avec plaisir que ta trajectoire prostatique vers les étoiles orgasmiques n’a pas été freinée par notre confinement. Tu as définitivement ouvert en grand la porte de la jouissance prostatique. Quelle différence entre ce que tu écris maintenant :

Pour ma part, je décolle à toute allure. (… ) Dès l’insertion et avec une bonne stimulation des tétons je m’envole vitesse grand V vers un premier orgasme annonciateur d’une belle séance.

Et ce que tu écrivais mi-janvier quand tu devais passer par le sas relaxation avant de stimuler ta prostatepour ta première session :

j’ai commencé ma phase de relaxation. (… ) je me rends compte que je n’ai clairement pas accordé le temps et la qualité nécessaire à cette relaxation pour un bon déroulement de la suite.

Et pour la deuxième :

J’ai ensuite enchaîne avec une première phase de relaxation en pratiquant la respiration abdominale. J’ai vraiment accordé plus de temps à cette relaxation afin de ne faire plus qu’un avec le masseur et cette approche a été payante pour la suite. La relaxation est une clé essentielle dans la construction de l’orgasme.

C’est un exemple de reconditionnement, « rewiring », superbement réussi. Malgré des circonstances inhabituelles perturbantes tu poursuis ta transformation en homme multi-orgasmique et tu es prêt à explorer les galaxies du plaisir qui sont à ta portée. Tes nouvelles capacités et tes progrès dans le domaine de la méditation vont bientôt t’ouvrir en grand les portes de la jouissance sans masseur (« A-less »).

Bon cheminement @verlesetoiles.