#37478
bzobzo
Participant

chaque geste, chaque mouvement, chaque partie du corps,
peut devenir tellement puissant momentanément, tellement porteur de plaisir,
il se charge d’énergie puis se décharge,
c’est durant cette seconde phase que nous percevons une sensation

notre action est donc en deux temps,
phase un: nous pompons de l’énergie dans certaines parties du corps,
dans la seconde: nous la convertissons en sensations,
dans chacune de ces phases, il y a tout un passionnant apprentissage sans fin,
tout un extraordinaire savoir à acquérir

on peut être ultra-précis
et ne pomper de l’énergie vraiment que dans une partie bien limitée du corps,
après la sensation va se diffuser de là et se répandre aux alentours,
comme on peut être plus englobant, plus général,
pomper en même temps de l’énergie dans plusieurs endroits différents du corps
ou bien encore, une nettement plus grande surface,
toutes les combinaisons possibles sont là

c’est pour cela qu’il est intéressant
de faire intervenir plusieurs acteurs de notre plaisir en même temps ou en léger décalage,
les énergies vont être diffusés en différents endroits plus ou moins en même temps
et pourront se décharger aussi plus ou moins en même temps, à partir de ces différents emplacements,
les sensations en naissant ainsi, vont courir, se rejoindre,
former un réseau quasi instantanément,
un tissu plus ou moins dense, plus ou moins riche,
plus ou moins persistant, selon l’état de notre excitation

c’est bien tout cela qui forme l’art de se donner du plaisir en mode yin
où tout le corps intervient, une fois qu’on a cela bien en main,
où tout le corps peut devenir acteur s’imprégnant de vibrations,
et les restituant sous forme de sensations aux possibilités infinies de nuances et d’intensité

la musique, l’instrument, le musicien, le public,
une seule personne, tout un monde,
un cercle parfait possible