#37515
AvatarNcls0
Participant

Bonjour,
Promis c’est mon dernier message, j’arrête de vous embêter.
C’est que j’ai l’impression de trouver un endroit où je peux vraiment parler de mon expérience et obtenir des conseils qui m’aident à avancer.

Avant la séance 7 :
Je décide de garder la même position que d’habitude, ne surtout pas regarder de vidéos érotiques ou autre afin d’entamer ma séance dans un état calme.
Je me dits qu’il faut que j’arrête de partir à la recherche de sensations, notamment parce que je cherche à ressentir la « chaleur et le plaisir » que je ressens quand j’éjacule.
Je me dits que le plaisir prostatique est différent donc cela ne sert à rien de le chercher puisque je ne le connais pas

Séance 7 :
Comme d’habitude je passe 15 20 min à ne rien faire mis à part respirer, je ne touche pas à l’Aneros. Cette fois-ci, je lubrifie beaucoup plus : j’avais parfois l’impression que mon corps compense l’absence de mobilité de ce dernier.
4 séries de convulsions sans réel plaisir comme à mon habitude puis le calme plat : sauf que cette fois-ci je n’arrête pas la séance, je me dits que ce n’est pas la fin mais peut-être le début au contraire.
Et là, je me calme vraiment. Je sens mon sphincter effectuer de minuscules contractions (vraiment minuscules et subtiles) et sens son mouvement. J’arrive enfin à les sentir : il n’a pas besoin de moi pour bouger en fait …
Je continue de me laisser aller et laisse faire, je me rends compte par moi-même que les contractions peuvent se faire sans moi, je peux donc me détacher de tout ce mécanisme.
Ces contractions toujours aussi minuscules qu’elles soient gagnent petit à petit en rythme mais quelquechose s’empare de moi au fur et à mesure du temps.
Je ne convulse plus : par contre, mes abdominaux se contractent et mon derrière se lève … comme si j’allais jouir.

Et là, d’un coup sans prévenir quelque chose d’aussi inattendu qu’inconnu.
Mes doigts de mains et pieds se crispent et contractent, en fait tout mon corps se contracte.
Je suis pris de « colonnes de fourmis » de la tête jusqu’aux pieds. Ces colonnes sont espacées comme s’il y avait des creux et des bosses (des vagues ?) et c’est l’ensemble de ces colonnes et tout mon corps donc qui se met à sentir cette vibration. Je n’ai plus accès à mon corps : il ne bougera plus pendant je pense 2 minutes comme figé.
Cette sensation est complètement déroutante, je ne peux pas dire si j’ai ressenti du plaisir à proprement parler, c’était juste une sensation inconnue.
Comme si j’avais des fourmis géantes dans tout le corps ou bien que des dizaines de petits animaux me marchaient dessus (le galop dont tu parles ?)

Je ne sais pas ce que j’ai découvert mais ca avait l’air de quelque chose d’intense.
J’ai senti que je me suis crispé puis redétendu à plusieurs reprises lors de la montée de cette « chose ».
Je pense ne pas l’avoir vécue à 100%, que j’ai encore bridé la machine mais je suis heureux de continuer mes progrès.
Je ne sais pas quoi en penser, je ne comprends pas encore ce que j’ai vécu à vrai dire.
Est-ce ça le plaisir prostatique ? Est-ce si lointain du plaisir phallique ?
L’aventure continue