#37559
CaktilCaktil
Participant

Bonjour à vous amis prostatonautes,


@Andraneros
et @alix37 m’ayant souhaité une bonne 100e session, je vous fais un rapide compte-rendu de ce qui s’est passé ce matin de 9h20 à 11h…

Pour résumer en deux mots, cette séance a été innovante et parfaite !

J’ai commencé par m’échauffer un peu par une petite session A-less en regardant pendant quelques minutes de belles photos de d’une jolie jeune femme se déshabillant devant l’objectif. Ensuite, après avoir mis un suppositoire de beurre de karité, j’ai bien lubrifié mon Eupho Trident avant de l’insérer là où il fait du bien. Puis j’ai mis de la « musique », c’est l’album « Mystic Bowls » de Temple Sound. C’est bien planant et les sons semblent faciliter la relaxation et, peut-être, ouvrir les chakras. Je dis musique entre guillemets car les instruments sont des bols tibétains et il n’y a pas vraiment de mélodie.

A peine une minute après l’insertion, les premiers mini-O’s ont commencés à faire leur apparition. Wow, me suis-je dit, c’est du rapide, cela laisse présager une bonne séance. J’avais passé la journée de mercredi à me dire qu’il ne fallait pas avoir d’attentes particulières pour la centième… Et là, dès le début, Bam ! je m’attends à une séance extraordinaire. Heureusement, mon intention pour cette session était d’accepter et d’être reconnaissant pour n’importe quelle sensation qu’elle pourrait m’apporter, ouf !

Au bout d’une dizaine de minutes je me tourne pour me mettre sur le dos et c’est parti ! une fois de plus, je ne peux pas m’empêcher de me dire que je n’ai jamais connu un tel plaisir. Je gémis et me contorsionne à chaque montée de plaisir. Les orgasmes s’enchaînent avec une petite pause de deux ou trois minutes entre chaque vague. J’arrive bien à déclencher des orgasmes en utilisant deux méthodes. La première consiste en de petites contractions des muscles PC seulement. Cela se termine en superbes Dry-O’s. C’est vraiment exquis de sentir le plaisir monter avec chaque petite contraction. L’autre méthode est la classique alternance de contraction rectales et anales. Ces sommets du plaisir durent environ une à trois minutes. Ce n’est certes pas les plus longs orgasmes que je connaisse, mais leur intensité est remarquable. Je remercie d’ailleurs toute la création pour ces moments que je vis… Je suis au paradis et me dit que non seulement ce sont les meilleurs orgasmes de toute ma putain de vie, mais également un des meilleurs moments de ma vie jusqu’à présent. C’est fou ! Mon Dieu que c’est bon !!

Au cours de cette séance, je vais innover et faire des choses que je n’avais pas encore faites outre la musique que j’avais déjà expérimenté il y a quelques séances en arrière. Après avoir lu le fil de discussion « Où est la prostate ? » de rodolfo1234 sur ce site dans lequel il dit préférer pratiquer debout, je décide de faire l’essai et me lève juste après une série de délicieux orgasmes. La sensation est très agréable, je sens vraiment bien bouger l’Eupho et j’ai une érection qui grandit en même temps que la série de Dry-O’s suivante. Le fait de me voir dans le miroir de l’armoire de notre chambre à coucher augmente encore le plaisir ressenti. Je me caresse un moment les tétons et le pénis en regardant mon érection spectaculaire. Je me remets au lit et reste un moment à quatre pattes. Là aussi une série d’orgasmes se déclenche. Je fini par me remettre sur le dos après avoir passé un moment fort agréable sur le côté droit.
Une autre chose inhabituelle se produit quand j’allume mon iPad pour regarder une autre belle jeune femme nue puis un film X d’un type ayant un HFWO avec un Aneros. C’est très excitant mais je finis par mettre de côté l’iPad pour reprendre les respirations abdominales contrôlées en visualisant des scènes érotiques et enchaîner une autre série de Dry-O’s. Je préfère imaginer des scènes érotiques plutôt que de les regarder sur un iPad. L’écran est trop distrayant, je trouve.

C’est au cours de la dernière série d’orgasmes, alors que je suis en érection, que je commence à edger un peu. C’est super bon et à chaque fois que j’arrête les caresses sur mon pénis, une série de petits orgasmes se déclenchent dans ma prostate comme pour faire écho aux sensations péniennes. Je sens que je vais arriver facilement à synchroniser orgasme éjaculatoire et prostatique. Il suffit de profiter de ces orgasmes qui suivent l’arrêt de la stimulation du pénis en recommençant à me masturber. Je continue à edger comme ça pendant quelques minutes, que c’est bon ! Bon Dieu que c’est bon ! Je n’avais pas prévu de terminer par une éjaculation, mais je me sens chanceux pour cette 100e… Alors, après avoir bien patienté je termine avec un orgasme éjaculatoire qui se déroule en deux phases. Tout d’abord j’ai un peu de sperme qui s’écoule de mon pénis. Je continue à me masturber pendant quelques délicieuses secondes avant d’expulser une grande quantité de sperme au cours d’une éjaculation puissante coïncidant avec des contractions prostatiques. Quel délice ! il y a longtemps que je n’ai plus eu une éjaculation aussi forte. C’est vraiment trop bon.

En conclusion, les innovations dans cette session ont été de pratiquer debout et à quatre pattes. Je n’avais jamais réussi à avoir des orgasmes dans ces positions (sauf une fois, debout dans la douche, en fin de séance). Il y a aussi eu ce petit moment pendant lequel j’ai utilisé mon iPad. La musique était aussi presque une innovation. Je ne l’avais fait qu’une fois jusqu’à maintenant.
Bref, cette 100e séance a vraiment été parfaite !!

Bon cheminement et prenez soin de vous.