#37571
bzobzo
Participant

02h du matin, une nuit de luxure comme je les aime,
comme ces vagues passent inlassablement en moi,
cette volupté est tellement soyeuse, tellement omniprésente

je me caresse, j’ondule, je suis empli de vibrations de la tête aux pieds
et tout mon être jouit depuis des heures,
au lit, debout, assis, me tordant dans tous les sens
ou figé comme une statue pétrifiée par le plaisir

bref de bons moments, de sacrés moments,
avec mon désir débridé, tellement débridé,
je peux faire à peu près n’importe quoi,
bouger comme une femme, bouger comme une table, bouger comme une chaise
ou ne pas bouger du tout,
tout fonctionne, tout m’emplit d’émoi, de volupté ineffable

j’ai la sensation d’avoir un orgasme coincé dans le corps
qui s’étire depuis des heures,
pas juste logé dans ma queue durcie s’apprêtant à cracher,
non, installé partout, partout,
faisant de toutes mes cellules comme un mini-volcan crachant sa lave ,
tantôt tour à tour, tantôt en même temps,
tantôt par vagues, tantôt par rafales, tantôt par sauts, tantôt par pirouettes,
tantôt par figures de style élégantes, tantôt par bonds effrénés et désordonnés