#37619
AvatarMikYo
Participant

Encore et encore
La progression continue et le plaisir se développe de plus en plus et peut être très présent par moment même en dehors des sessions.
En cette période confinement, le soleil était très présent et j’en profitais pour m’allonger au soleil et continuer à lire les témoignages. Au moment d’une pause de lecture, allongé sur le dos, bien détendu, je me suis aperçu que ma prostate me faisait de l’œil… Surpris, je n’avais pas de masseur en place, je m’interrogeais… Enfin pas très longtemps…Je me suis mis à respirer et rapidement à accompagner ces sensations avec quelques contractions volontaires de l’anus… C’était très agréable et très prometteur… Par contre, les conditions n’étaient pas idéales au milieu du jardin avec des passants derrière ma haie sur le côté. Je m’arrêtais là d’autant que le soleil aussi était très chaud…
J’en touchais 2 mots avec @Andros sur le blog qui me confirmait que cela pouvait être les prémices d’une session aneroless… La montée d’excitation que j’ai eu ce jour-là… Pouvoir profiter de l’orgasme prostatique sans masseur…quelle formidable évolution cela pourrait être…
Cela arriva rapidement un autre jour… Je travaillais à mon bureau du matin. Ce matin-là ma prostate ne me laissait pas tranquille. J’alternais entre concentration sur mes activités et laisser aller pour voir où cela allait me mener… Arriva midi et j’allais m’installer sur une chaise dans la cuisine pour manger un bout. Peu après m’a prostate m’a allègrement relancée… J’avais un peu de temps et de vous à moi, après avoir ressenti cette excitation dans mon bas ventre une bonne partie de la matinée, je n’y tenais plus. Je me suis donc concentré et là sur ma chaise j’ai commencé à explorer mes tensions internes et à lancer les contractions volontaires patiemment et en rejetant toute attente d’orgasme. C’était à ce prix parce que c’était la première fois que je tentais l’expérience en étant assis et sans masseur. Petit à petit en titillant la prostate en faisant bouger mon muscle PC et mon anus par des contractions alternées, le plaisir s’est tout à coup répandu dans mon bas ventre… C’était extraordinaire. Tout d’abord, jouir comme cela assis sur ma chaise et ensuite cela ouvrait des portes à une pratique encore plus libre et simple…C’était merveilleux.
Tout cela est arrivé à peine 10 jours après mon tout premier orgasme prostatique… La progression était magique. Depuis j’alterne séances Aneroless et avec masseur. Je reste ouvert à l’idée de tester des choses différentes pour continuer à progresser. J’arrive maintenant au même niveau de ressenti dans les 2 modes même si au début c’était plus fort avec le masseur. Les portes sont ouvertes, il ne reste plus qu’à pratiquer, à explorer à continuer à s’ouvrir.