#37622
AndranerosAndraneros
Modérateur

Je lis dans ton dernier message @mikyo une remarque, encore une fois, très intéressante :

Ce matin-là ma prostate ne me laissait pas tranquille.

ma prostate m’a allègrement relancé

après avoir ressenti cette excitation dans mon bas ventre une bonne partie de la matinée, je n’y tenais plus

C’est un signe fréquent du développement de la sensibilité prostatique, un marqueur qui me paraît caractéristique du reconditionnement orgasmique qui s’opère, en un mot du « rewiring ». Cette remarque est fréquemment associée dans les témoignages publiés sur les forums spécialisés à un progrès décisif dans la progression vers le super O’.

Petit à petit en titillant la prostate en faisant bouger mon muscle PC et mon anus par des contractions alternées, le plaisir s’est tout à coup répandu dans mon bas ventre… C’était extraordinaire.

Tu a su capitaliser sur ta pratique bien maîtrisée avec masseur. Ta capacité à contracter séparément chaque groupe musculaire du périnée, muscles PC et anus, est un acquis très important pour la suite de ton développement. Comment as-tu fait pour atteindre ce degré de contrôle ? Est-ce venu naturellement sans effort particulier de ta part ou est-ce le fruit d’une pratique raisonnée et progressive ?

Tout d’abord, jouir comme cela assis sur ma chaise et ensuite cela ouvrait des portes à une pratique encore plus libre et simple…

T’es-tu imaginé dès ce moment magique suivre l’évolution de nos amis les plus avancés en A-less sur le forum ? Ou bien commences-tu seulement à l’imaginer maintenant que nous te le souhaitons ? En développant cette nouvelle capacité tu entres de plain-pied dans la pratique des orgasmes énergétiques.

J’arrive maintenant au même niveau de ressenti dans les 2 modes même si au début c’était plus fort avec le masseur. Les portes sont ouvertes, il ne reste plus qu’à pratiquer, à explorer à continuer à s’ouvrir.

C’est magnifique. Je n’ai aucun doute à ton sujet ; tu vas pratiquer, explorer et ouvrir bien des portes. Bon cheminement @mikyo.