#37805
AvatarNcls0
Participant

Bonjour,
En effet, je pense que tu as déjà tout dit et il n’y a pas de recette miracle.

Je pratique tous les 3 à 4 jours maintenant. Je n’arrive pas à pratiquer quotidiennement : la frustration et l’impatience l’emportent.
Je préfère ne pas y penser et attendre que l’envie de faire une session vienne d’elle même, les résultats sont meilleurs pour ma part.

Bien que je pense avoir compris, j’ai quand même une question qui me vient en tête :
Tout ce que je décris, ça arrive sans que je ne fasse rien : je ne me touche pas (tétons, autres) je n’effectue pas de contractions pour faire venir les contractions involontaires.
Je m’allonge, je plie les jambes et je ne pense à rien comme si j’essayais de faire une sieste ou me détendre (j’y arrive de mieux en mieux d’ailleurs). Je ne fais absolument rien.
Les événements que je décris viennent d’eux-même.
De votre côté, est-ce que vous faites certaines choses qui vous aident à « enclencher la machine » ? Dois-je entre guillements mettre la main à la patte : c’est une phase qui est assez longuement décrite dans le traité d’Aneros (se toucher, effectuer soi-même de faibles contractions)

Je pense que j’ai du mal à me rendre compte que j’ai atteins très vite un stade atteignable normalement en plusieurs mois de pratique : il faut que j’arrive à me dire que c’est déja bien et laisser le reste venir.

Merci d’avance pour la question.