#37840
bzobzo
Participant

j’ai déjà évoqué plusieurs fois mon désir de retrouver du plaisir prostatique pur,
j’ai un peu de nostalgie à chaque fois que je lis
quelqu’un décrire ses chapelets d’orgasmes,
éventuellement un super O,
cela éveille des souvenirs en moi dans ma chair

mais le fait est que je ne trouve pas la patience en moi pour l’instant,
mon plaisir a tellement changé de nature,
avec ce que j’appelle le mode yin,
c’est tellement fondamentalement différent,
j’ai eu l’intuition à un moment donné qu’il pouvait devenir ainsi
et après cela a été mon unique objectif qu’il devienne comme cela,
un plaisir que je qualifierai de « naturel »,
par là j’entends que vous vous touchez à un endroit et celui-ci immédiatement réagit, vous renvoie une réponse
et au plus vous y allez, au plus le corps en cet endroit spécifique va réagir

un plaisir pouvant être perçu dans tout le corps,
chaque parcelle de celui-ci participant, autant en tant que générateur de vibrations,
qu’en tant que récepteur

alors qu’avec le plaisir prostatique, c’est différent,
il faut attendre, commencer à titiller et attendre,
il n’y a pas cette immédiateté des sensations,
cette intensification , cette montée en puissance tout à fait synchronisée aux efforts déployés,
donc dès que je m’y mets en pur prostatique,
j’ai une sensation de vide dans le bassin, dans tout le corps en fait,
dont je ne parviens pas à dépasser la frustration,
presque automatiquement mon corps se remet en mode yin
où tout se remet à couler de partout, s’en va couler partout

l’intensité des orgasmes est là aussi, je le sens, très rapidement en fait dans ma pratique en mode yin
mais pas les explosions soudaines des orgasmes,
c’est totalement différent,
j’ai en fait très peu d’orgasmes, par contre je jouis à peu près tout le temps en mode yin
et puis les vagues de volupté m’emportent tellement loin, tellement puissamment,
bon mais malgré tout,
comme je l’ai écrit au début, j’ai envie de revivre ces chapelets d’explosions de temps à autre,
quelque chose de différent, quoi,
c’est cela, j’aimerai remettre cette corde du pur prostatique à mon arc

au moins et cela m’a fait bien progressé,
je parviens désormais à injecter autant de prostatique que je veux, en mode yin,
cela a tout de suite donné encore plus de relief
et j’ai déjà plusieurs approché ce qui peut être considérer comme un orgasme prostatique,
donc peut-être avec du temps, je vais parvenir à obtenir le meilleur des deux mondes,
fondre ces deux pratiques en une

au moins j’en ai déjà parfaitement conscience de ce qui ne va pas, c’est un premier pas,
on verra pour la suite,
je vais refaire des essais à l’occasion en pur prostatique