#37866
AvatarBuzzi
Participant

Bonjour à tous, je reviens ici après plusieurs semaines d’absence car je publiais mes récits sur le chat de discord et pour éviter d’encombrer le chat avec mes récits assez long je reviens sur le forum de nouveauxplaisirs.

Depuis que je suis venu ici pas mal de choses ce sont produites et il y a eu pour moi une sacrée évolution avec deux séances que je pourrais qualifier de magique car le plaisir s’est nettement intensifié. J’ai pu ressentir des choses que je n’avais jamais ressenti auparavant.
Après ces deux séances magiques ce fut un retour au calme en quelque sorte pour les 2 à 3 sessions qui suivirent. Impatient et voulant tester mes autres jouets, j’ai d’abord renouvelé l’expérience avec le VICE2 sans et avec les vibrations. Contrairement aux autres sessions « calmes », même si l’intensité du plaisir n’était pas au rendez-vous le plaisir était bien présent ce qui montre une certaine évolution. Malheureusement, cette session s’est conclut par un orgasme éjaculatoire.
La session suivante, j’ai voulu tester mon nouveau jouet, le peridise et voir ce qu’un plug fin pouvait avoir comme pouvoir :). Plaisant je dois dire, surtout les premières minutes mais après plus rien.

Je suis revenu ici ce matin car ma session de cette nuit fut intense et des choses nouvelles ce sont produites et j’aimerai avoir votre avis sur cette dernière. Comme à mon habitude, j’ai entamé une session de nuit avec mon aneros hélix. Ma femme dormant à mes côtés, l’objectif fut de ne pas trop bouger afin d’éviter de la gêner et de la réveiller sauf que…
A peine allonger dans le lit avec mon aneros que le plaisir commence à se faire sentir. Je ne prends plus très longtemps pour décoller. Je me concentre sur le plaisir ressenti dans le bas du ventre et la zone de la prostate tout en essayant de diriger ce flux de plaisir vers le bas du dos. Je commence à sentir une chaleur dans le bas du dos, c’est bon, c’est plaisant, par moment cela devient même très plaisant puis l’intensité baisse avant de revenir avec la même intensité. Je suis sur des petites montagnes russes mais malheureusement un facteur extérieur m’interrompt dans cette montée du plaisir. Je dois attendre plusieurs minutes avant que le plaisir ne se manifeste à nouveau mais je n’ai pas réussis à atteindre le niveau avant cette interruption. Je m’endors donc avec l’aneros et je suis réveillé environ 1h plus tard par de petites sensations de plaisirs qui deviennent peu à peu intenses. Je sens de plus en plus cette chaleur dans le bas du dos et je reprends ma balade sur les montagnes russes. Cette fois-ci je n’ai pas d’interruption et j’ai eu l’impression à un moment de partir dans un rodéo de plaisir, d’être à cette limite, ce point crucial avant les contractions involontaires. Ma femme dormant à côté je n’ai pas pu maintenir et embarquer dans ce rodéo. Malgré que la baisse de l’intensité, les sensations plaisantes étaient toujours là et au bout d’un moment l’intensité plaisante est restée en haut. A chaque respiration ce fut de plus en plus plaisant et je fus comme obligé de pousser très fort sur mes muscles PC et là il m’est arrivé quelque chose d’assez déstabilisant : quand je poussais fort du liquide est sorti de mon sexe qui n’était pas en érection. J’ai l’impression que ce fut du liquide urinaire. Le liquide sortait uniquement quand je poussais fort. Pouvez-vous m’éclairez sur ce point car je ne pense pas que ce soit du precum.

En tout cas encore une session hyper plaisante et à deux reprises j’ai eu l’impression d’embarquer pour un rodéo intensément plaisant mais j’ai du rater le départ. Bref, je pense avoir atteint la limite vers quelque chose de très plaisant où je pourrais me perdre dans ce voyage d’orgasmes prostatiques.

Merci à tous et désolé pour la longueur du message et ou si mes propos ne sont pas très compréhensibles. Bon cheminement à tous.

Buzzi