#37898
CaktilCaktil
Participant

Bonjour à tous,

Quel bon sujet !

C’est clair que ma vision du monde a changé durant ces dix derniers mois… Bien sûr, il y a déjà la découverte d’un plaisir divin, tellement fort, tellement bon… Le sujet des orgasmes prostatiques devrait être enseigné à l’école, dans les cours d’éducation sexuelle. Je ne sais pas comment c’est de nos jours, mais je pense que ça ne doit pas avoir énormément changé depuis les quelques pauvres leçons que j’ai reçues dans les années 70 et qui étaient surtout anatomiques (c’était déjà pas mal…).

Mon opinion sur le sexe anal a également changé. Avant ma découverte des masseurs Aneros, je ne comprenais pas pourquoi certains aimaient le sexe anal. J’arrivais à un peu comprendre le point de vue de celui qui pénétrait… Et encore, je me disais qu’un vagin est tellement mieux adapté à une pénétration. Je ne savais pas qu’on pouvait prendre du plaisir en étant sodomisé. Je pensais que les femmes acceptaient juste pour faire plaisir à leur partenaire. Pourtant j’avais lu que l’anus était richement innervé, mais je n’avais pas vraiment compris que, oui, il est possible d’avoir un orgasme de cette manière.
Je n’ai jamais été homophobe car j’avais bien compris que ce n’est pas un choix. Je n’ai pas choisi d’être hétérosexuel. Donc, étant attirés par le même sexe, ces « pauvres garçons » devaient s’arranger comme ils pouvaient, d’où la sodomie… Maintenant, au moins, j’ai bien compris que ces « pauvres garçons », sur le plan sexuel, n’ont pas à envier les hétéros… Au contraire !

Ensuite, sur le plan personnel, comme le dis @Andraneros, j’ai aussi changé. J’ai eu une ou deux séances qui ont été presque comme une sorte de psychothérapie. Pendant la session, en repensant à mon passé amoureux ou sexuel, j’ai réglé des comptes. Je me souviens d’avoir pleuré un peu, non pas en m’apitoyant sur mon sort, mais en revivant des moments chargés d’émotion. Et j’en suis ressorti apaisé, mieux dans ma peau. De plus, j’ai aussi moins de crainte de ne plus pouvoir avoir d’érections un jour. Ce n’est pas que je m’angoisse chaque jour à ce sujet, mais je m’étais quelque fois dit qu’à partir d’un certain âge, je ne pourrais plus avoir de plaisir sexuel. Eh bien, maintenant, je sais que je pourrai toujours avoir des orgasmes et du plaisir sexuel, même sans érections.

Sur le plan philosophique, je dirais que je suis maintenant un peu plus ouvert sur les sujets comme les chakras, la circulation des énergies, la méditation ou le Tantra. Mais je dois encore approfondir ces domaines.

Et pour terminer, je dirais que ma santé sexuelle s’est améliorée depuis que je pratique les massages de prostate. Mes érections sont meilleures et ma libido est plus élevée qu’avant. Donc, je ne vois que du positif dans toute cette histoire, c’est juste extraordinaire !