#37930
AndranerosAndraneros
Modérateur

Ce qui me rend heureux de lire tes messages @caktil, ce n’est pas seulement l’expression de ton bonheur à vivre ces belles expériences orgasmiques c’est aussi l’évolution constante de tes expériences qui apportent chaque fois de nouvelles variations dans la manière dont tu vis tes orgasmes. On pourrait se dire qu’un orgasme est un orgasme et que la capacité à les renouveler ne change rien à cela. Or c’est exactement le contraire que tes messages mettent en évidence, comme l’exprime abondamment @bzo par exemple. Plus notre évolution est rapide, plus ces variations sont spectaculaires ; chez les hommes qui évoluent plus lentement, comme c’est mon cas, ces variations sont tout aussi réelles même si elles sont moins perceptibles à très court terme.

Dans cette position, le masseur bouge super bien.

On retrouve les mêmes avantages qu’avec la position allongé sur le côté la jambe supérieure remontée vers la poitrine ; l’extrémité du masseur flotte librement dans l’air et la position des jambes tend à écarter les fesses ce qui facilite encore plus sa mobilité. L’inconvénient de ta nouvelle position est qu’elle ne correspond pas à un équilibre naturel du corps. Il faut donc tenir les jambes avec les bras et éventuellement les abdominaux. L’avantage est qu’en étirant ainsi les fessiers on les oblige à se détendre ce qui élimine certaines tensions.

Cela surprendra peut-être @Andraneros car, si j’ai bien compris, tu as besoin d’être très détendu pour avoir des orgasmes. 

Ta remarque est importante. Elle s’inscrit en effet en contrepoint des conseils que je répète, mais elle ne me surprend pas car je sais que nous sommes tous différents et que la manière dont nous vivons nos orgasmes peut varier beaucoup selon les conditions dans lesquelles nous les vivons. On peut distinguer :
• la découverte du plaisir prostatique, la détente est importante pour libérer les réactions neuromusculaires à la stimulation du masseur qui sont initialement plutôt faibles,
• les premiers orgasmes, la détente est importante pour réduire les contractions instinctives de protection contre des sensations « trop intenses »,
• l’accès aux premiers super O’s, la détente est importante pour libérer la circulation de l’énergie sexuelle dans l’ensemble du corps.

Une pratique régulière et / ou l’utilisation de certaines aides vont permettre aux pratiquants de « basculer » automatiquement leur cerveau en mode « orgasmique » pendant les sessions et de s’ouvrir ainsi à des sommets de plaisirs sans avoir besoin de contrôler le relâchement local de tous les muscles qui restent alors disponibles pour se contracter en renfort d’une montée orgasmique sans pour autant bloquer la circulation énergétique dans le corps. Ma réponse peut paraître complexe mais elle correspond à la nature de notre expérience orgasmique. J’encourage nos amis de tous niveaux à venir commenter ta remarque et ma réponse en fonction de leur expérience.

Je me réjouis de ma session A-Less de demain soir… En écrivant cela, je ressens déjà les prémices de mes futurs orgasmes!

Nous nous en réjouissons aussi par avance. Bon cheminement @caktil.