#37931
AvatarNcls0
Participant

Une étape a été franchie il y a quelques jours et les séances s’enchainent.
Avoir franchi ce palier a libéré en moi ce « plaisir ». j’ai des sensations au bas ventre à l’idée d’entamer une séance et je n’hésite pas à pratiquer.

les premiers orgasmes, la détente est importante pour réduire les contractions instinctives de protection contre des sensations « trop intenses »

Cette phrase d’ @andraneros a fait écho : mon corps ne convulse plus, je suis désormais prêt à recevoir ce plaisir. Ces convulsions « étaient instinctives et puissantes » afin de m’empêcher de ressentir le plaisir car je n’étais pas prêt.

Il ne me reste plus qu’à continuer mon travail de conditionnement et d’éveil au plaisir.
4 séances : 4 fois ces « orgasmes », contractions très fortes du sphincter, gémissements, sensations de plaisir qui restent encore faibles mais présentes.
Parfois l’intensité est faible mais l' »orgasme » dure plus longtemps parfois c’est le contraire.
Je marche sur un fil (les sensations font le yoyo), parfois je suis maladroit (je me laisse trop aller et contracte si fort mon sphincter que j’expulse l’Aneros) mais je touche du doigt quelquechose d’exquis.
Le « vrai orgasme » est au bout du tunnel.

Je me sens enfin prêt à accueillir cette énergie en moi, il me reste la pratique afin d’apprendre à la localiser et à la laisser se diffuser dans tout mon corps.
En tout cas, même si les sensations sont encore faibles je ressors de ces « nouvelles séances » dans un état de calme et de bien-être très peu souvent atteintes.