#37941
AndranerosAndraneros
Modérateur

Tu écris @Rodward :

Aujourd’hui j’ai envie de dire un nouveau cap a été franchi, mais cela reviendrait à schématiser l’évolution, et j’avoue ne pas être trop dans cette optique

Tu as raison de ne pas mesurer ta progression à l’aune d’une échelle de valeurs qui ne correspondrait pas à ton cheminement. Chaque évolution de ton expérience mérite cependant d’être notée car elle illustre le développement de tes capacités orgasmiques, elle t’apporte de nouvelles références pour tes prochaines sessions, elle te récompense de ton application et t’encourage à poursuivre ton exploration. Tous ces éléments sont importants quand on est dans un processus d’apprentissage lent.

Je suis heureux que tu commences à vivre ces vagues de plaisir de façon aussi charnelle, à la fois aussi ponctuelle comme source du plaisir et aussi étendue sous l’effet de la circulation de l’énergie qui commence à t’envahir.

Je ne sais même plus si je contractais encore ce sphincter ou non à ce stade tellement que la contraction était légère, et je me laissais juste faire.

C’est la situation idéale pour que se développent les contractions involontaires, la fameuse boucle qui se répète entre les contractions anales et les contractions rectales pour faire glisser sans fin ton masseur et stimuler ta prostate jusqu’à ce qu’elle irradie toute l’énergie orgasmique que ce massage fait naître.

Je pense que j’ai réussi à atteindre le stade pré-orgasmique, tellement le plaisir était fort, puissant et évoluait constamment dans la tête et la prostate même si le plaisir n’était pas vraiment localisé, je sentais le corps faire des choses bizarres et que je perdais le contrôle, que je m’abandonnais, que cette énergie dans mon corps se transformait … C’était intense.

Si on considère que l’orgasme prostatique ne se localise pas dans le pénis, si on considère que l’orgasme prostatique fait naître une jouissance bien différente de celle qui accompagne l’éjaculation, je pense que l’expérience que tu viens de vivre ressemble à ton premier orgasme prostatique. C’est formidable @rodward. Tu comprends ce que j’ai voulu dire dans mon 2ème paragraphe.

c’est comme si ces sensations avaient juste été dans ma tête et n’avait jamais existé .. je sais que j’ai passé un très bon moment !

J’en suis tout à fait persuadé. Relis ce que dit la carte au trésor :

50. Sentiment de refus que ces sensations sont réelles

Bon cheminement @Rodward.