#37951
bzobzo
Participant

une posture du corps, dans ma pratique,
c’est comme une rampe de lancement

je prends une pose, je fais monter une contraction,
je sens tout de suite alors si la posture est bonne, si elle peut délivrer,
le yin en moi, prend des couleurs, a des ailes qui poussent,
une bonne cuvée, les vibrations bourdonnent de tous les côtés

temps de changer un peu, je me cambre un peu plus,
mon bras le long de ma poitrine sur l’épaule opposée, remonte encore un peu plus,
la main va encore plus dans le dos et ma tête bascule encore un peu plus vers l’arrière

jouir est devenu si facile,
ma chair semble grésiller de partout tellement elle est emplie d’ondes en un instant,
bouger un peu les cuisses, senti les lobes de mes fesses s’écarter,
créent tellement de vagues tout de suite dans mon bassin
je sens les flots se fendre, la contraction monte en moi,
une galère romaine avec son éperon, au son des tambours

comme chaque mouvement, chaque geste, m’emplit de sensations délicieuses
et puis le yin, tantôt gazelle, tantôt fauve,
j’aime sentir mon corps se féminiser durant l’action,
comme attraper des rondeurs, des courbes,
tant de douceur et en même temps, tant de violence,
meilleure qualification du yin, une main de fer dans un gant de velours,
une main précise, fine, sophistiquée qui titille dans ma chair,
quelle délicieux remue-ménage dans mon bassin