#37965
bzobzo
Participant

deux, trois choses comptent au fond réellement dans cette histoire, pour moi

-d’abord, avec de plus en plus accès aux énergies en nous,
parvenir à les libérer et à les faire monter

-ces énergies, peuvent être vécues de trente six mille manières,
certaines sexuelles, d’autres pas, des tas de voies,
sexuellement, rien que dans le bassin déjà,
des ondes prostatiques, anales, génitales, un peu emmêlées, beaucoup emmêlées, pas du tout,
le tout c’est de bien maîtriser au moins d’un de ces types,
de pouvoir jouer avec de plus en plus de consistance,
ainsi ces énergies que nous faisons monter, sont transformées, deviennent consommables, dégustables,
perçues dans notre chair en sensations de volupté, de jouissance, nous font vivre des orgasmes

-et puis un dernier facteur tellement tellement important,
c’est à quel point, nous parvenons à être là dans l’instant,
à être dans l’instant présent, présent dans notre chair, à notre chair,
à quel point nous parvenons à vivre en osmose avec notre corps,
la recette n’est vraiment pas compliquée, je l’ai déjà maintes fois répétée,
il faut parvenir le plus possible et le plus longtemps possible
à éteindre notre moi pensant, notre intellect

ce que nous avons dans notre tête, notre puissance réelle, à nous autres, humains,
ce qui à fait que nous sommes devenus, en tout cas momentanément, les maîtres absolus de cette planète,
ce avec quoi nous avons bâti des civilisations et des civilisations qui recouvrent tout,
ici dans ce jeu sexuel, au moins il est présent, au plus on parvient à se connecter à son corps,
au plus on parvient à être en osmose avec lui,
au plus on parvient à vivre l’instant présent avec lui

être là dans l’instant présent, avec une dynamo dans notre bassin, éructant des torrents d’ondes,
un corps avec toute sa chair, son sang, ses os, ses organes, ses membres,
bougeant, travaillant, à vivre ces ondes,
à en extirper jusqu’à la dernière once d’ivresse, d’extase, de jouissance, de volupté,
être là dans l’instant présent, fusionné à son corps,
vivant chaque seconde avec lui en intense communion,
formant comme une boule de feu doux, soyeux, de tout son être,
avec le monde aussi, avec tout

juste là dans l’instant, une boule de feu doux et soyeux
formé de tout son être, formé du monde entier
qui grossit et qui grossit puis qui éclate
puis qui se remet à grossir encore plus et à éclater encore plus

incandescence de vivre, incandescence d’aimer,incandescence d’être,
incandescence d’être là dans l’instant,
incandescence de jouir de tout son être