#38018
AvatarNcls0
Participant

Bonjour,

Ce que tu dis sur la manière dont tu respires est une illustration importante de l’intérêt que nous avons à ne rien forcer pendant nos sessions. On ne déclenche pas le plaisir prostatique. On se prépare à le recevoir et à l’accepter quand il apparaît. Tu fais de grands progrès dans ce domaine aussi.

Tout à fait, je me suis rendu compte que lorsque je commençais à avoir des sensations, j’augmentais la force et l’intensité de mes respirations comme pour accélérer le process. Je pense qu’avec la pratique et le temps on comprend qu’il n’y a rien à forcer et que le calme et les contractions involontaires suffisent à « déclencher la machine » (bien que je n’y sois pas encore parvenu à part une fois par « chance »).

Pour la lubrification :
Je me suis procuré en pharmacie une seringue en plastique de 5mL (sans l’aiguille, je précise on ne sait jamais)
Je commence d’abord par détendre la zone avec un tout petit peu de lubrifiant en extérieur en faisant de petits mouvements rotatifs.
Concernant la seringue, j’ai coupé le bout plus fin afin d’être sur qu’il ne se casse pas à l’intérieur de moi et me suis assuré que la coupure soit bien lisse pour éviter tout accident ou coupure interne.
J’injecte alors entre 3 et 5mL de lubrifiant en tenant bien la seringue pour éviter tout accident ou aspiration (prudence avant tout)
Ensuite, je lubrifie l’Aneros avant de l’introduire.
Il faut avouer qu’au début, on ressent comme une gêne : le corps réagit comme à un corps étranger (mal au ventre et envie d’aller aux toilettes réflexe pour enlever tout ça) mais on finit par s’y habituer surtout en se calmant (la relaxation comme pour le reste)
C’est incroyable parce que l’Aneros est vraiment « libre de ses mouvements » et on le sent caresser une zone précise (c’est d’ailleurs là que pour la première fois j’ai identifié la position de ma prostate après 2 mois de pratique : avant j’avais des sensations mais n’identifiais pas d’où elles venaient)
Attention cependant en enlevant l’Aneros, il vaut mieux être aux toilettes (je vous passe les détails)

Bon cheminement à tous.