#38388
bzobzo
Participant

pratiquer, pratiquer et encore pratiquer
est la chose la plus efficace que vous pouvez faire pour accomplir des progrès,
oh bien sûr, il peut y avoir des blocages rédhibitoires
qui font que vous faites du sur-place des semaines, des mois, voire des années durant
mais je n’évoque pas ici ces cas extrêmes,
plutôt la grande majorité des plus ou moins novices
qui s’escriment au fil des jours, au fil des nuits
pour essayer de goûter au Graal prostatique,
une première fois et après, toujours plus et toujours plus souvent

pratiquer donc est la chose la plus efficace que vous pouvez faire pour accomplir des progrès,
le reste est foncièrement indépendant de votre volonté, de votre intelligence, de votre puissance sexuelle,
vous tout ce que vous pouvez essayer de faire,
c’est de laisser votre corps exprimer toujours plus le savoir enfoui au fond de lui,
c’est de vous mettre tout entièrement à son service pour cela

il y a donc les progrès que vous faites et les progrès que votre corps va faire sans vous,
les deux se confondent, bien sûr, jusqu’à un certain point
mais il est important à partir d’un certain stade de bien saisir la différence,
de comprendre que votre part du job, c’est désormais de le laisser faire autant que possible,
de dégager, dégager la piste, autant que possible

il y a un mécanisme de mûrissement intime dans votre chair
foncièrement indépendant de votre intelligence
qui ne s’enclenche que si vous acceptez cela,
que si vous acquérez cette humilité de vous effacer totalement,
que si vous apprenez à être toujours plus juste là dans l’instant sans rien attendre,
accueillant avec gratitude, avec ferveur,
tout ce qui daignera franchir quelque part le seuil invisible en vous
pour se répandre dans votre chair