#38401
AvatarWhynot
Participant

Deux sessions depuis la dernière fois avec un changement pour chacune.

Tout d’abord, j’ai acheté l’hypnAerosession et l’ai essayé pour la première de ces deux sessions. Ça a complètement changée les choses. C’est pour moi une très grande aide pour la relaxation et la concentration sur la respiration mais aussi, une aide sur quoi faire, quand le faire et les sensations attendues avec la voix envoûtante d’Alena qui vous guide au fur et à mesure de la session. Ça me permet de me concentrer sur ce que je suis en train de ressentir et limiter les pensées sur tout ce que j’ai lu, sur la « technique » et le « ce que je dois ressentir ». Du coup je suis beaucoup plus détendu et je ressens beaucoup mieux les sensations qui sont moins « brutales » et plus subtiles. En ce qui me concerne, un énorme progrès.

Pour la deuxième séance, en plus de l’hypnAerosession, j’ai utilisé le Helix classic au lieu de l’Helix Syn. J’ai utilisé un lubrifiant silicone pour cette deuxième séance et effectivement j’ai l’impression de mouvements plus prononcés qu’avec le Syn, que le Classic est plus libre de se déplacer. Ce n’est peut-être qu’une impression.

Ces deux séances ont été beaucoup plus intenses que les précédentes, et la seconde encore plus que la première. Une sensation de bien-être, de plaisirs même si pas encore orgasmiques. A ce stade j’ai l’impression que c’est là, sous la surface, comme une bulle qui gonfle et est prête à exploser mais qui se dégonfle avant que cela n’arrive. Puis elle regonfle mais sans éclater.

La première partie de l’hypnAerosession est dédiée à la relaxation. Durant cette phase, je ressens déjà des vagues de chaleur, les premiers mouvements de l’Aneros sans que je ne fasse de contractions, les muscles abdominaux qui se contractent et des tremblements au niveau des fesses comme pour me préparer au plaisir que je sens monter de plus en plus fort. Des bouffées de plaisir qui accompagnent le rythme de ma respiration. L’impression que c’est ma respiration qui fait bouger l’Aneros. Par conséquent, je me demande si je n’ai pas intérêt à NE PAS faire de contractions volontaires et laisser mon corps se laisser guider par ma respiration plutôt que de le « forcer » avec des contractions. La raison de ma question est liée au fait que j’ai l’impression que les contractions volontaires, même très légères, m’emmènent trop loin, génèrent des spasmes qui bloquent la suite. Avec elles le plaisir augmente encore plus fort mais je perds en relaxation, en « laisser aller ». Je ne sais pas si ce que j’écris a beaucoup de sens mais écrire me permet de mettre des mots en face de ces sensations diffuses.