#38402
bzobzo
Participant

L’impression que c’est ma respiration qui fait bouger l’Aneros. Par conséquent, je me demande si je n’ai pas intérêt à NE PAS faire de contractions volontaires et laisser mon corps se laisser guider par ma respiration plutôt que de le « forcer » avec des contractions. La raison de ma question est liée au fait que j’ai l’impression que les contractions volontaires, même très légères, m’emmènent trop loin, génèrent des spasmes qui bloquent la suite. Avec elles le plaisir augmente encore plus fort mais je perds en relaxation, en « laisser aller ».

tout est possible, toutes les façons de pratiquer sont dans la nature,
tu dois trouver la tienne, celle qui te convient,
les plaisirs liés à la prostate, les plaisirs en solitaire un peu sophistiqués
sont protéiformes,
il y a autant de chemins, de façons de faire que de pratiquants

essaie, teste, expérimente, tu n’as rien à perdre, tout à gagner,
le cheminement consiste en un innombrable nombre de culs de sac à visiter le long de la route,
plutôt qu’une voie droite un peu sinueuse sur laquelle on avance lentement