#38474
CaktilCaktil
Participant

Bonjour @andraneros,
Tu me demandes:

J’ai deux questions qui me viennent à l’esprit.

Je me demande tout d’abord si en fait de nouvelle session un peu plus de 3 heures après la première ce n’était pas plutôt une manière de continuer la première partie ? Je m’explique. Après une excellente session comme celle que tu as faite le matin, « La meilleure séance de ma vie ! », tu devais avoir de beaux effets secondaires dans les heures qui ont suivi (« afterglow » sur les forums anglophones). Dans une telle situation on peut se demander si ton explosion orgasmique instantanée et intense n’était pas plutôt une suite attendue à ta première partie de session et non le démarrage d’une nouvelle.

Oui, je pense aussi que l’on peut considérer que c’est la même séance. J’ai d’ailleurs écrit dans le compte-rendu de cette séance:
« Et là… C’est absolument incroyable, stupéfiant ! J’ai un orgasme instantané dès l’insertion du masseur. À peine installé à sa place favorite mon PGJr me déclenche un Dry-O de derrière les fagots !! C’est la première fois que ça arrive. C’est comme si je n’avais pas arrêté la session précédente. C’est ça, en fait, c’est la même séance qui continue comme si de rien n’était. Les orgasmes s’enchaînent les uns aux autres. »
Et j’étais effectivement dans cet état délicieux qui s’appelle « afterglow ». Un mélange de béatitude et d’excitation sexuelle…

Tu nous as dit précédemment que presque toutes tes sessions bénéficiaient des effets du cannabis. Ces effets sont limités dans le temps en terme d’efficacité optimale. Je n’ai pas d’expérience personnelle mais j’ai l’impression d’après mes lectures que le délai entre le début de ta première session et celui de ta seconde session te mettait en dehors de la période d’efficacité optimale du THC, sous réserve du dosage initial et d’une éventuelle seconde prise avant la session de l’après-midi. Est-ce que tu penses que tes progrès te permettent maintenant de faire une session presque aussi intense en toute sobriété que celles que tu fais sous influence ?

Pour cette deuxième séance de la journée, j’ai vaporisé à nouveau un peu de cannabis avant de commencer. Je n’ai pas essayé depuis un bon moment de faire une séance sans l’aide magique du THC. J’ai envie que mes séances soient les meilleures possible… Si jamais, pour une raison ou une autre, je devais me passer du cannabis, il est probable que j’arriverais au même niveau de plaisir après une période d’adaptation. Après tout, j’ai déjà fais une pause de plus de dix ans sans consommer d’herbe et cela s’est très bien passé. Mais tant que je peux associer ces deux plaisirs sans problème, je continuerai.

Je me suis posé cette question il y a quelques semaines : si je devais arrêter un des ces deux plaisir, lequel ce serait ?

Eh bien, cher @Andraneros, je ne sais pas si tu sera content d’apprendre que je préférerais arrêter le cannabis plutôt que les orgasmes prostatiques… C’est dire à quel point je suis dépendant de ces plaisirs !!

Je suis d’ailleurs déjà tout excité en pensant à la séance de demain matin…

Bon cheminement à tous !