#38549
bzobzo
Participant

le féminin en moi s’est tellement épanoui sexuellement
et m’irrigue par les racines au quotidien,
je la sens en moi à chaque instant cette nappe phréatique d’énergies vives,
nourricières, pleine de couleurs irisées, tellement riches,
la vie-même, concentré de force créative, unificatrice dans l’instant, resplendissante,
je peux faire contact à chaque instant, où je veux,
juste pour sentir cette caverne d’Ali Baba dans l’invisible, se mettre en branle pour moi,
commencer à rayonner, commencer à m’irriguer,
sentir ses ondes bienfaisantes envahir ma chair, caresser mon âme

je regardais ce matin en rentrant des courses les fesses d’une femme tandis qu’elle marchait devant moi,
elle était jeune, la chair de ses deux globes était ferme, élastique,
comme cela bougeait divinement à chaque pas, cela allume en vous directement un feu,
je me laissais aller à ma contemplation,
ses fesses semblaient comme une bonne soupe en train de se préparer dans une marmite,
dans laquelle je touillais et encore touillais lentement avec les yeux

je n’éprouve plus aucune frustration désormais, aucune sentiment de manque, d’amertume, d’envie négative,
de ne plus avoir fait l’amour depuis des années,
ma pratique désormais est tellement épanouie, tellement riche,
se vit tellement comme un acte sexuel,
je déguste le spectacle des fesses de cette inconnue se déplaçant devant moi en parfaite sérénité,
comme un homme qui a ce qu’il faut à la maison pour son bonheur sexuel

bon, évidemment, ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dis,
ce n’est pas la même chose qu’une partenaire en chair et en os, dans un autre corps,
rien que physiquement, il y a toute une géographie, toute une architecture, superbes, qui ne sont pas là
mais au niveau des besoins sexuels,
il y a ce qu’il faut et sans doute même bien plus,
des explorations splendides qui m’attendent,
une façon de se réaliser, de s’épanouir