#38614
bzobzo
Participant

j’ai décidé d’arrêter l’autre fil,
intitulé « Esquisses, brouillons, pour un futur manuel sur le plaisir en mode yin »
car je me suis rendu compte que cela ne menait à pas grand chose, en tout cas pas pour l’instant
malgré la consistance et la richesse de mon plaisir, je croyais que cela suffirait
mais je suis au stade actuel encore quelqu’un de trop brouillon,
trop égaré même si en roue libre dans la volupté et la jouissance,
peut-être est-ce dans ma nature,
peut-être ne serais-je jamais capable de synthétiser et de dégager de mon expérience
ce qui peut être réellement utilisable par d’autres

c’est assez paradoxal d’ailleurs, je trouve,
que d’un côté, je parvienne à obtenir dans ma pratique
tant de plaisir, tant d’intensité, tant de variété, de richesse et de nuances
que cela n’arrête pas, c’est sans discontinuité, à volonté
mais que d’un autre côté,
même s’il y a une certaine base technique qui ne change pas, sur laquelle je m’appuie,
il y a une sorte de volatilité, dans laquelle, je baigne
je n’arrête pas d’essayer toutes sortes de choses, de m’élancer dans toutes sortes de directions,
suis persuadé pendant quelques heures, parfois pendant quelques jours,
d’avoir enfin abouti, d’avoir trouvé la pierre philosophale

je décris tout cela avec toute la conviction possible
mais finalement quasiment tout ce que j’ai relaté avec moultes détails,
ne tient que moyennement la route,
certainement pas assez en tout cas que pour quelqu’un d’extérieur s’y retrouve, enfin je crois,
je poursuis mon bonhomme de chemin, pas sûr vers où,
enfin si pour l’instant, je sais vers où,
le défi est pour moi est dans ma pratique au quotidien en mode yin,
de parvenir aussi à obtenir des orgasmes basés sur les ondes prostatiques,
de les introduire dans cette pratique déjà tellement délicieuse,
tellement épanouissante, tellement rassasiante,
pour qu’elle soit encore plus complète, plus totale, plus englobant tout mon être
plus consumant toutes les forces qui sommeillent au fond de moi

d’y introduire donc, des orgasmes se basant aussi sur les ondes prostatiques,
j’en ai déjà eu quelque uns mais c’est aléatoire et sporadique,
alors qu’il y a moyen de rendre cela nettement plus systématique,
en rendant ma technique suffisamment efficace par rapport à l’exploitation des ondes prostatiques en mode yin,
je n’y suis pas encore mais je m’en rapproche, la perspective se dessine plus en plus sérieusement,
alors sans doute, je n’aurai plus cette sensation que quelque chose manque
qui me fait avoir la nostalgie de ma période de massage prostatique avec masseur

avec l’utilisation de tous les types d’ondes possibles, les entremêlant à l’envi
et aussi parvenant en mode yin désormais
à obtenir tous les différents types d’orgasmes possibles grâce à ces ondes,
celui accompagnant l’éjaculation, étant déjà bien là,
près d’une bonne minute en moyenne de superbe fureur explosant dans mes entrailles,
explosion volcanique qui semble chevaucher l’éjaculation
comme un cavalier barbare lancé au galop sur un mustang foulant ma chair à toute vitesse,
enfonçant onctueusement sans répit ses sabots dans mes entrailles à chaque foulée

l’orgasme à partir d’ondes anales manque aussi encore
mais celui-là ne devrait pas être aussi difficile à atteindre,
ce sera le dernier objectif,
je le sens bien en moi celui-là, bien à portée
mais pour l’instant je me consacre tout entièrement aux ondes prostatiques,
à leur injection massive et à leur utilisation de plus en plus efficace et variée
grâce à des contractions de plus en plus au point dans un cadre très cosmopolite d’ondes
où il y a constamment entremêlement avec des ondes génitales et des ondes anales aussi,
selon les moments privilégiant plutôt les unes que les autres

mais la prostate retrouve peu à peu sa primauté
grâce à des contractions aneroless de plus en plus abouties donc,
je sens des tensions typiquement prostatiques de plus en plus puissantes en moi,
qui m’emmènent de plus en plus souvent au bord de la rupture des digues,
du seuil crucial au-delà duquel tout explose dans la chair, tout se déverse dans toutes les directions