#38710
bzobzo
Participant

maintenant la contraction, en changeant la pression constamment mais calmement, de très fort à allégé,
tout en roulant mes couilles entre mes cuisses, altérant régulièrement leur course, leur rythme
quel délicieux mix ainsi d’ondes prostatiques et d’ondes génitales,
se fondant dans mon bassin, s’élançant dans tout mon corps,
irradiant partout comme un glorieux soleil d’été

en mettant l’accent, tantôt sur la contraction, tantôt sur le mouvement des couilles entre les cuisses,
je change instantanément la proportion des ondes, y injectant plus de prostatique ou plus de génital,
tout cela donne une variété de nuances sans cesse changeante,
en intensité, comme en coloris, comme en finesse, comme en précision

la jouissance est continue ainsi, je n’en finis pas de râler, mon âme est aux anges,
mon corps en roue libre vers le firmament