#38720
AndranerosAndraneros
Modérateur

Je rapproche https://www.nouveauxplaisirs.fr/forums/topic/journal-dun-prostatomane-vi/page/18#post-38713 ce que vient d’écrire @bzo dans son fil de discussion :

non, la bonne manière, c’était d’adapter l’écoute,
chez moi en mode yin, les ondes prostatiques,
c’est une colonne de vibrations qui montent de haut en bas
qui est perçue comme l’outil de pénétration,
il fallait se concentrer sur cela, rien que sur cette érection d’ondes
qui devient omniprésente dans ma chair, qui s’accroît, qui gonfle, qui durcit de plus en plus,
qui va et qui vient, qui frotte, qu’on peut faire changer un peu de direction
mais toujours qui monte, qui monte de plus en plus,
pénètre de plus en plus profondément en moi

de ce que tu exprimes ci-dessus :

Je me perçois de plus en plus comme un tube, une sorte de canal, à l’intérieur duquel serait tendue une corde qui vibre et fait chanter mon corps. Cette vibration est provoquée par le passage dans ce canal d’un frémissement continu qui rentre par la partie postérieure de mon corps (plancher pelvien) et ressort par le sommet de mon crane. Le flux ascendant de ce frémissement fait vibrer cette corde qui résonne dans mon corps. Mon desir ardent aspire ce frémissement, ce souffle.
Toute tentative de contrôle ne fait qu’en reduire la portée.

Je trouve remarquable qu’en suivant des voies que vos témoignages décrivent de façon fort différente vous parveniez à transmettre la manière dont vous vivez vos expériences orgasmiques en utilisant la même image d’un tube dans lequel est aspirée l’énergie que vous faites naître et circuler. Votre convergence dans les images utilisées pour transmettre vos expériences devraient conduire ceux d’entre nous qui vivent leurs orgasmes ou les premiers signes de leurs futurs orgasmes prostatiques comme une manifestation consciente de leur énergie sexuelle à s’intéresser sérieusement à cette notion et aux pratiques qui la développent indépendamment du massage prostatique.

Bon cheminement à tous.