#38764
bzobzo
Participant

En te lisant ça me fait penser que je n’arrive pas à libérer, exploiter toute cette énergie
qui s’accumule autour de mon périnée dans la journée
J’en libére que des miettes de tant en temps

à part quelques privilégiés,
qui sont comme j’aime à l’écrire de temps à autre, tombés dans la marmite de potion magique
et qui n’ont qu’à réaliser qu’ils ont cela en eux
et voilà c’est parti comme s’ils n’avaient fait que cela toute leur vie,
pour tous les autres, toi, moi, la très grande majorité qui fréquente ce forum,
c’est un processus très très progressif de parvenir à se libérer,
de parvenir à faire monter les énergies de plus en plus, de mieux en mieux
et à acquérir cette complicité superbe avec son corps

pourquoi aussi progressif?
ce sont des processus très subtils qui se mettent en place en nous
qui impliquent tellement d’acteurs à toute sorte de niveaux qui interviennent durant l’action,
une synergie à la fois tellement simple une fois qu’on a bien l’habitude mais tellement complexe en fait,
de relâchement, de mise en tension, aussi bien physique que mentale,
de tabous et d’interdits sociaux qui ont figés tellement de choses en nous,
qu’on apprend à ignorer peu à peu,
dans sa tête, à faire le vide, tellement important cela,
qu’elle deviennent en même temps une sorte d’éponge qui attire les sensations
et un relais par où transitent des milliers d’informations au service du corps
sans que les pensées n’interviennent, n’y mettent leur grain de sel à tout bout de champ,
développer une technique adéquate pour mettre les énergies en valeur optimalement

il y a toute une coordination intérieure entre tous ces acteurs
qui ne s’acquiert que très progressivement en pratiquant,
en bref, on est pour le restant de nos jours un « work in progress »,
à tous les jours sa petite percée, son petit progrès, un meilleur relâchement,
une augmentation de la puissance de la pompe à énergies en nous
et cela ne s’arrêtera jamais

moi, une chose que j’aime particulièrement,
c’est cette complicité avec mon corps,
une tellement puissante et excitante sensation de dialoguer avec lui,
une sublime sensation d’intimité avec sa chair, avec ses abysses,
au plus ce dialogue est efficace, abouti, au plus le plaisir qu’il va me faire ressentir,
sera riche, intense et varié

et puis encore une autre chose que j’aime tellement,
c’est la sensation de se faire l’amour,
d’être en même temps masculin et féminin
et que ces deux parts en nous, sont entremêlés dans un acte sexuel