#38832
AvatarKIM
Participant

Bonjour @Andraneros,

Merci beaucoup d’avoir pris le temps de cette longue réponse. Je n’avais pas la dispo pour y répondre cette semaine. Néanmoins, te lire a dû déclencher des choses car j’ai ressenti une légère amélioration.

Tout d’abord, je suis rassuré de ne pas être une cause perdue. Le lire a dû me débloquer un peu, inconsciemment…
J’ai fait deux séances cette semaines.
Durant la première, j’ai changé d’approche et fait des contractions au feeling plutôt qu’en suivant strictement le traité. C’était agréable, avec une sensation plus significative sur la prostate mais sans réel plaisir.
La séance de la nuit dernière m’a apporté d’autres sensations. Peu après avoir installé l’Helix, la pression sur la prostate m’a fait sentir un plaisir léger mais que je pourrais décrire comme aigu. J’ai laissé le plaisir exister en me détendant et j’avoue que là j’ai entrevue, quoique de loin, ce que pourra être le début d’un plaisir prostatique. Je vais donc tenter de recréer ces conditions les prochaines fois.
Aussi, j’ai eu des chatouillis dans la cuisse, que j’attribue à une envie de gratter. Ça m’a donné un petit spasme incontrôlé mais qui venait plus d’un réflexe… enfin c’est ainsi que je le vois puisque je ne connais pas encore les manifestations de l’orgasme…

• Que t’apporte ton expérience en sophrologie pendant tes sessions ?

La sophrologie m’apporte une conscience du corps très avancée. Je suis capable d’entrer dans un niveau de détente très rapidement, dans lequel je ne sens plus le corps. Mais pour mes séances, je ne vais pas si loin, afin d’être présent physiquement.

• Que retiens-tu de tes lectures sur le taoïsme, sur le sexe « tantrique » ? Comment ton expérience sexuelle bénéficie-t-elle de ces apports ?

Pour l’instant il m’est difficile d’y répondre tant je suis à mes débuts.

• Abordes-tu tes sessions de massage prostatique dans le même esprit de sessions d’entraînement, d’apprentissage qui porteront leurs fruits plus tard, quand tu seras prêt à les cueillir ?

J’essaie oui. parfois mon cerveau part dans mes pensées mais je tente d’y revenir dès que je m’en aperçoit. Ma copine habitant loin, je suis souvent seul, et j’aime assez me plongée dans un érotisme mental en imaginant lui faire plaisir.

As-tu déjà parlé de ta recherche de développement orgasmique avec elle ?

Au départ oui, elle m’avait même poussé à acheté mon Helix. Elle sait que je fais mes séances mais j’en parle pas avant de ressentir des progrès. Nous parlons très librement. Quand j’aurai fait des progrès, je l’impliquerai probablement dans mes recherches de plaisir. En attendant, elle tente souvent de me masser la prostate avec des fellations, mais la stimulation du pénis doit probablement empêcher un réel progrès quand nous sommes deux.

Quoi qu’il en soit, je vais persévérer un peu avant d’acheter un autre modèle, et je verrai si je tente un plus fin ou un plus gros.

Merci encore pour ton écoute sensible et tes questions qui me font réfléchir sur d’autres plans.

KIM