#38833
bzobzo
Participant

je sais que dans la pratique façon traité, le « do nothing »,
on met beaucoup l’accent sur le relâchement, sur la détente
et je lis que pas mal de gens restent parfois pendant des dizaines de minutes sur le lit
pour se mettre en condition avant de commencer, pour être totalement relâché

ce genre de notions me sont toujours restées complètement étrangères,
même du temps où je pratiquais le massage prostatique avec masseur ,
je commençais immédiatement, ne pensais pas un instant à me détendre le corps, à me relâcher,
je faisais confiance à celui-ci pour atteindre le juste milieu entre détente et mise en tension

personnellement déjà à l’époque et encore maintenant plus que jamais,
ce à quoi je faisais attention, l’état dans lequel j’essayais de me mettre le plus vite possible
pour bien démarrer la séance,
c’est d’être bien à l’écoute de ce qui se passait en moi, d’être totalement réceptif, ouvert
juste cela, rien que cela
et pour moi, cela ne dépend absolument pas
du degré de relâchement et de détente du corps et de l’esprit,
les gens sont sur leur lit, détendus comme des mollusques et n’arrêtant pas de penser
à ce qu’ils doivent faire et ce qu’ils ne doivent pas faire comme actions,
pour moi, on n’arrive à rien comme cela,
on peut rester ainsi toute sa vie et on ne progressera pas d’un pouce

devenir réceptif, ouvert dans sa chair, prêt à se laisser envahir par le plaisir
être à l’écoute de son corps, totalement à son écoute, à sa disposition
juste se laisser guider par son désir,
tout cela ne dépend absolument pas de votre degré de détente, de relâchement,
c’est une disposition intérieure,
une volonté de plus en plus animale en nous d’aller au-devant du plaisir,
de se laisser envahir par celui-ci,
c’est rechercher avant tout la complicité de son corps
et laisser celui-ci nous guider,
c’est devenir humble et comprendre qu’avec son esprit,
il y a certains domaines dans lesquels il doit se mettre au service du corps
pour obtenir des résultats