#38972
Avatarsurlec0
Participant

Bonjour,
Concernant l’évolution de ma sexualité voici ce qui a changé :

Après avoir expérimenté l’orgasme de la prostate sans aide externe j’ai continué à le développer tout en m’intéressant également à l’orgasme anal. Au bout du compte il se trouve que les deux s’obtiennent pour moi de la même manière : Contractions/relâchements répétés qui mènent au bout de quelques minutes à des orgasmes multiples, ça ne s’arrête que quand j’en ai marre. Ça marche aussi avec les doigts ou divers sextoys.
J’avais aussi essayé de faire participer ma femme avec son doigt dans un préservatif. C’était très fort pour moi mais elle n’apprécie pas plus que ça, elle a un peu de mal avec le côté anal. Elle me l’a fait quelques fois mais j’ai arrêté de lui demander vu le peu d’enthousiasme qu’elle montrait. Elle avait l’impression de ne servir à rien dans ce plaisir, s’était trop long aussi.

Parallèlement, après avoir lu ça sur ce forum, j’avais testé mes sensations sur mes tétons, en solo.
Il me semble avoir lu que pour certains, ce plaisirs par les tétons est indépendant de la prostate. Pourtant j’avais plutôt l’impression que c’était lié. Je stimulais mes tétons qui chauffaient ma prostate et je ressentais des orgasmes par les tétons mais pour moi c’était aussi lié à la prostate. Comme une télécommande en quelque sorte.
Je me rendais compte aussi qu’on pouvait faire ça avec n’importe quel endroit du corps en ce concentrant et se détendant bien.
Quelques mois plus tard, j’eu l’idée de faire ça avec mon pénis. C’est à dire que je me masturbais lentement en essayant de ressentir le plaisir au niveau de la prostate plutôt qu’au niveau du gland. C’est pas facile car on est conditionné depuis longtemps. En m’entraînant un peu, j’ai fini par avoir des orgasmes multiples par ce biais. Et c’est là que ça a changé la sexualité dans mon couple. La suite plus tard.. 🙂

  • Cette réponse a été modifiée le il y a 4 semaines et 1 jour par Avatarsurlec0.