#38985
Avatarhpb12
Participant

La session d’aujourd’hui a été intéressante, j’étais déjà en appétit après 3 jours d’abstinence, et après les 20 minutes de relaxation, je sentais déjà que ma prostate était très chatouilleuse. Contrairement aux autres sessions je tentais pour débuter des mini contractions à peine perceptible et très vite je sentis le gonflement de ma petite chateigne, les prémices de sensations de plaisir, le cœur qui s’emballe et… plus rien.

J’ai pourtant tenté comme il me l’avait été conseillé de ne pas être pressé à ce moment là, j’ai respiré profondément, mais il m’est difficile de savoir sur l’instant quelle attitude adopter à ce moment là pour aller plus loin dans le plaisir.

J’ai un peut tout essayé, continuer à développer des pensées érotiques, me focaliser sur la respiration ou encore faire le vide mais j’ai toujours des pensées parasites.

Par trois fois au cours de ma session je me suis retrouvé près à franchir ce palier, mais le simple fait d’avoir cette montée d’adrénaline au même moment réduit mes efforts à néant.

Une fois la session terminé, une heure plus tard alors que je vacquais à mes occupations dans la maison, une sensation fugace m’a traversé au niveau de l’anus alors que je venais de me pencher, c’était surprenant, d’autant plus que je ne suis qu’au début de mon cheminement bien que j’avais déjà lu que ce type d’effets secondaires était possible je le pensais réservé aux personnes beaucoup plus avancés dans leurs parcours.

Qu’en pensez vous ?