#39043
Avatarhpb12
Participant

Bonjour à tous,

Ma dernière session a marqué une belle avancé. Après trois jours d’abstinence d’orgasme classique, l’excitation était au rendez-vous . Des l’insertion du masseur et après 10 minutes de détente (domaine où j’ai progressé depuis un mois), une petite sensation agréable était là,mais les sensations allez être différentes des autres fois.

Les sessions se suivent et ne se ressemblent pas, comme j’ai pu le lire ailleurs.

Je commençais sur le dos, position qui n’avait rien donné jusqu’à présent et dés les premières minutes de contractions très légères, ce chatouillement agréable persistait et s’amplifier selon la position des jambes et de légers petits mouvement de bassin. Lorsque j’appuyais mes fesses sur le matelas, c’était très agréable également. Je sentais des pulsations battre dans mon anus comme si j’avais un métronome irrégulier en moi.

Pour la première fois j’arrivais à faire perdurer ces petites sensations de plaisirs au delà de quelques secondes, mieux encore elles s’amplifiaient et des ondes me traversaient furtivement au niveau du périnée et du penis.

Je basculais sur le côté avec des contractions plus marquées, je sentais le point de pression sur ma prostate, et au grès des aller et venus de l’aneros le plaisir augmenté, mon sexe est rentré en forte érection et j’ai failli éjaculer sans y toucher lorsque une onde le traversa de nouveau.

J’ai réussi au cours de cette session d’1h20 à éprouver du plaisir les 3/4 du temps, plaisir que je decrirai comme le chatouillement des premières sessions qui s’est amplifié et s’est prolongé dans le temps.

J’étais comblé par cette belle avancé, et je me couchais avec un rictus aux lèvres,pensant passé une douce nuit.

C’était sans compter sur mon excitation qui était encore très élevé durant mon sommeil, en pleine nuit je fus réveillé alors que l’aneros avait été rangé à sa place depuis plusieurs heures, par une terrible érection et en train d’effectuer des contractions inconscientes ! À ce moment là je n’eprouvais pas de plaisir venant de la prostate mais j’étais dans un grand état d’excitation et je ne pensais qu’à une chose, remettre ce petit masseur en moi. Je regarde l’heure, 5h, est ce bien raisonnable alors que je me lève dans 2h pour aller travailler. Ma femme dort à mes côtés mais l’excitation est trop forte, je me lève et gagne le salon.

Des les premiers instants les sensations sont de nouveau présentes et se prolongent de longues minutes, mes souvenirs sont flous du à l’heure qu’il était mais j’ai passé encore un bon moment sur le canapé avant de continuer dans la lit, j’aurai peut être pu aller plus loin dans le laisser aller mais ma femme étant à côté je me suis finalement endormi avec le masseur.

Le réveil sonna bien trop rapidement pour me tirer du lit, j’étais fatigué mais des étoiles pleins la tête grâce à mon avancé.

Je repensé à ce qui c’était passé sur le trajet pour aller au travail et il ne me tardait plus qu’à recommencer. Comme je n’avais pas eu d’orgasmes classiques j’étais encore très excité, et alors que j’attendais dans ma voiture, ma prostate se fit sentir à nouveau furtivement, je tentais quelques contractions pour voir le répondant, et surprise un petit plaisir était là. Je me suis dis alors, mais c’est quoi ce truc de dingue !

Toute la journée cette soirée/nuit à occuper mon esprit, je faisait des petites contractions des que j’avais quelques minutes et la plus part du temps ma prostate répondait présente bien que c’était de moindre intensité qu’avec le masseur et au vue du contexte qui ne s’y prêtait vraiment pas.

Une fois chez moi je n’avais qu’une petite demi heure devant moi mais je n’ai pas résisté à ré enfourcher l’aneros, un vrai soulagement après avoir passer la journée à y penser. C’était comme si j’avais laissé mes sensations de la nuit de côté et que je venais de reprendre, je mis une vidéo qui m’excite beaucoup, puis alors que j’étais à nouveau sur le côté le plaisir était de nouveau là, mon sexe était brûlant de sensibilité, touchant le lit sous les coups répétés de ce petit bout de plastique, toute la tension sexuelle que j’avais accumulé depuis la veille devait se libéré, et devant le peu de temps que j’avais devant moi je finis par éjaculer sans intervention manuelle.

Un orgasme fort et très différent de ceux habituels, j’ai senti le sperme arrivait très lentement comme s’il n’allait finalement pas sortir, envelopper ma verge d’une chaleur sensuelle et inhabituelle.La durée de la jouissance s’en est trouvée rallongé ainsi que son intensité, lorsque le sperme a été expulsé, j’ai encore éprouvé des picotements de plaisirs pendant 2 secondes.

Whaou! Je n’ose imaginer le délice qui attend mes futurs progressions.

Pour conclure, je pense être passer du 15 au 22(23?) sur la carte aux tresors bien que j’ai aussi ressentis des points situés plus haut comme les 25/28/29.

Merci de m’avoir lu, et merci aux nombreux témoignages que j’ai lu et relu pour prendre des conseils/idées ceux qui me motivent toujours davantage.

A trés vite.

  • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 semaines et 5 jours par Avatarhpb12.