#39134
bzobzo
Participant

En effet, pendant mes sessions, le plaisir est venu assez rapidement mais ce plaisir stagne à un niveau juste en dessous d’un plaisir intense je dirais. Ressentir ce plaisir me donne envie d’en avoir plus

on est comme cela, on en veut toujours plus, notre soif de plaisir est sans fin,
si cela peut te rassurer,
même le jour où tu connaîtras ton premier super O,
après tu en voudras un autre , encore plus long , encore plus intense,
c’est dans la nature du désir, dans ses gênes

ma main trouva le chemin de mon sexe pour commencer à faire des caresses et à me masturber.

cela par contre, c’est dommage,
il y a des moyens tellement plus efficaces de faire durer et de faire monter le plaisir,
toi qui est un raffiné,
tu devrais essayer juste le travail des cuisses sur tes génitaux,
leur danse lascive tout en frottements, effleurements, pressions diverses et variées,
cela créé une montée graduelle de la tension sexuelle, tout à fait délicieuse
qui finira par une explosion orgasmique comme tu en auras jamais connue jusqu’ici

et au fur et à mesure, des nuances de plus en plus riches et variées,
on change de positions un peu, beaucoup, à la folie
tout en laissant les couilles, le sexe et les cuisses, s’entremêler, jouer à frotti frotta
et force-toi à ne jamais laisser intervenir la main

alterne cela aussi constamment avec des contractions
pour que la prostate participe à ces jeux,
tu verras la fusion de plus en plus efficace des ondes génitales et des ondes prostatiques,
c’est tellement délicieux

Allongé sur le canapé, j’ai fermé les yeux et j’ai commencé mes respirations abdominales. Il ne m’aura fallu que quelques minutes pour que les premières vagues pointent leur nez. Ces vagues furent de plus en plus intense et je pense avoir atteint un pic non atteint jusqu’à maintenant. Je continue mon ascension et je sais qu’il me reste encore beaucoup de sommet à gravir.

cela vient très progressivement chez toi mais tu es définitivement sur la bonne voie,
bien sûr, on aimerait que ce soit un feu d’artifice irrésistible à chaque seconde
mais je peux te confirmer qu’il y a un stade
où la sensation de jouissance, devient constante, omniprésente
et où cela peut venir de toutes parts, tout le corps participe,
tout le corps réagit comme un organe sexuel,
patience, patience