#39155
AndranerosAndraneros
Modérateur

Bonjour @curieuxjj24, tu demandes :

J’ai noté qu’@andraneros dort avec le masseur la nuit. Je pourrais savoir à quelles fréquences ?

C’est très variable, selon mon envie et les circonstances. A certaines périodes c’est tous les jours parce que j’en ai envie et que rien ne s’y oppose. Je fais très attention à la lubrification, suppositoire de beurre de karité plus couche de beurre de karité sur le masseur. De façon générale je fais en sorte de passer une nuit ou deux sans masseur par semaine. Ces nuits sont régulièrement l’occasion de sessions A-less.

est-ce que si on pratique intensément, on accélère les résultats ou pas ?

Ma réponse est plutôt négative. On ne force pas nos progrès vers le super O’. En phase d’apprentissage initial, chaque session est une expérience qui apporte des informations à notre organisme et à note cerveau. Ils ont besoin de temps pour les assimiler, plus ou moins de temps selon notre disponibilité mentale et culturelle, selon notre sensibilité neuromusculaire. La seule exception que j’apporte à cette affirmation concerne les moments où on sent très nettement qu’on est à la porte d’une évolution. Intensifier « l’entraînement » à ces moments précis peut faciliter ou accélérer le franchissement d’un seuil.

il me semble avoir lu qu’il fallait attendre 72 heures il me semble pour laisser reposer la prostate avant de la solliciter à nouveau.

C’est un conseil donné pour l’apprentissage comme je le dis ci-dessus. A partir du moment où on vit très régulièrement des orgasmes prostatiques on peut faire selon son envie sans aucun problème, comme tu peux le lire dans les messages de nos amis les plus avancés.

Bon cheminement @curieuxjj24.