#39330
Avatarhpb12
Participant

Bonjour a tous,

Je viens vous donner de mes nouvelles après mon dernier recit qui avait marqué une belle avancé dans ma progression.

La session qui a suivie a débuté avec une grande excitation, dès l’insertion du masseur et le contact avec ma prostate, un chatouillement intense se fit sentir, qui allait s’accentuer au grès de ma respiration ventrale, et jusqu’à atteindre une intensité a la limite du supportable. Cette sensation a perdurer tout au long de la session, a titre de comparaison avec ce que je connais déjà et l’orgasme penien je dirais que c’était comme si l’instant avant l’éjaculation perdurait indéfiniment sans jamais parvenir a jouir. Frustrant.

J’ai ensuite enchaîné les sessions pendant ce mois d’octobre, bien que je les ai effectué plus quand je le pouvais que lorsque j’en avais envie, c’est a dire le soir, avec la fatigue de la journée. J’ai pu dormir également plusieurs fois avec mon aneros.

Ces multiples sessions ont marqué une stagnation voire une regression au niveau des sensations, l’intensité de ce chatouillement qui était si intense a baissé bien que continuellement présent au cours de mes séances.

La plus part du temps, le simple fait d’effectuer une respiration ventrale provoque très rapidement des petites sensations, un chatouillement agréable se manifeste, des petites sensations sont là, je sens que j’ai les cartes en main mais je n’arrive pas a transformer l’essai.

Je stimule également mes tétons qui ont commencé à me procurer des petites sensations même si leurs sensibilité ne perdurent pas au fil des minutes. Sûrement une carte à jouer de ce côté là.

Je cherche et dois accentuer la détente et le lâcher prise, domaine dans lequel je peche encore, me laisser aller n’ai pas chose aisé encore, je dois persévérer de côté là.

J’ai également discuté avec ma femme de mes progrès et lui ai parlé du kundalini, équivalent de l’orgasme prostatique chez la femme, mais malheureusement elle l’a prit dans le sens où je n’étais pas satisfait de nos rapports actuels, elle a beaucoup de trvail et le sexe passe après tout ses impératifs . A mon grand regret, je vais devoir cheminer seul.

Je pense acquérir un nouveau masseur, j’hésite entre le Progasm et l’Eupho, peut être pourrez vous me conseiller au vue de mon niveau actuel ?

A bientôt pour des nouvelles qui je l’espère marqueront une avancée!