#39507
bzobzo
Participant

Tu utilise quoi comme lubrifiant à l’eau ?

alors moi, j’utilise le Swede Aqua Confort,
je ne crois plus trop qu’il le fabrique,
quand je me suis rendu compte de cela,
avec un recherche Google , j’étais tombé sur un site qui les liquidait,
je m’en suis acheté tout un stock et comme je pratique peu avec masseur, au maximum une fois par semaine,
j’ai des réserves pour un bon bout de temps

j’en avais essayé pas mal, celui d’Aneros aussi, il m’avait déçu,
pas évident, dans les prix raisonnables en tout cas,
si je devais en chercher un nouveau,
je me dirigerai probablement vers du BIO haut de gamme, notre anus et nos séances, le valent bien

Est ce que vous ressentez quelques choses au niveau de la prostate ou c’est plus diffusé, vous ne savez pas d’où vient le plaisir ?

avec masseur, il y a à chaque fois le contact de la tête du masseur avec la mince paroi
derrière laquelle se trouve la divine emmurée,
chez moi cela déclenche à chaque fois comme une mini explosion qui irradie plus ou moins fort dans le bassin
et qui au fur et à mesure que je suis de plus en plus excité,
se répand en montant verticalement, plus ou moins le long de la colonne verticale,
comme je l’ai déjà écrit, les ondes prostatiques semblent avoir dans leur ADN de monter,
de monter plus haut, toujours plus haut, encore et encore,
on dirait une meute avec une idée fixe, c’est de crever le plafond et d’aller se perdre dans les nuages

cependant, ce n’est pas évident, bien sûr, moi-même en prostatique pur,
actuellement j’ai des difficultés de patience
tellement je suis habitué à ma pratique principale
où je mixe constamment, ondes prostatiques, ondes génitales et ondes anales

Je crois que j’ai un plaisir très faible mais un plaisir comme même diffus, je ne sais pas d’où ça vient je ne ressens rien au bas ventre.

en aneroless, ce n’est jamais aussi précisément localisé que quand il y a le contact physique du masseur
mais avec masseur, cela devrait graduellement, au fur et à mesure de ta progression, se préciser

ben l’important, c’est que tu ressentes déjà quelque chose,
c’est un premier pas très important,
il faut maintenant aller plus loin, bien sûr, cela devient vite frustrant quand on fait du surplace
car on a une faim de lion en nous,
je ne peux que répéter ce que j’ai déjà écrit,
il faut persévérer et tenter toutes sortes de choses,
ne pas hésiter à sortir des clous, se faire violence, on n’est pas des mimosas, on peut y aller avec passion,
il faut y aller avec passion