#39522
bzobzo
Participant

j’arrive à bien bouger l’helix avec les contractions volontaires

voilà, cela me parait déjà plus normal,
c’était vraiment bizarre cette histoire de masseur qui ne bougeait pas malgré les contractions volontaires

essaie de bien sentir ce que tu fais, sens le masseur bouger en toi,
essaie de bien sentir chaque millimètre de son parcours,
essaie de les rendre le plus plaisant possible

n’attends pas un effet deus ex machina, essaie d’aller au-devant des sensations, de les provoquer,
toutes ces pratiques qui s’éloignent de la sexualité par défaut, attachée à notre corps,
ne fonctionnent pas de la même manière,
il n’y a pas quelque chose de garanti par l’effet d’un mouvement mécanique,
j’agite ma hampe durcie et donc je vais obtenir des réactions plaisantes,
ici tu pourras très bien effectuer des contractions pendant des heures,
que ton corps pourrait rester muet comme un tombeau si tu n’as pas le bon état d’esprit,
il ne faut pas être dans l’attente, il ne faut pas être dans l’attentisme non plus,
il faut effectuer une action physique, être plus ou moins actif donc avec son corps
mais plus important il faut effectuer aussi une action à l’intérieur,
une action dans l’invisible

à l’intérieur, chercher à s’ouvrir, je peux pas employer une image plus précise,
chercher à s’ouvrir en grand, à être réceptif, totalement réceptif
prêt à s’abandonner, important cela, prêt à s’abandonner,
on ne doit plus être ici dans l’attitude du mâle qui a le braquemart durci, à l’air
mais dans une attitude d’abandon, de s’offrir au plaisir, de s’abandonner, de lever toute résistance

c’est difficile au début à prendre cette attitude
car elle est éloigné des standards habituels de la masculinité
mais après, une fois qu’on s’y habitue, c’est si bon de se laisser aller,
juste de se laisser emporter, sans chercher à résister,
ne pas chercher à être puissant, fort, conquérant, à mener les débats,
non, temps de montrer qu’on peut être un homme multi-orgasmique sans sa bite dressée comme véhicule