#39601
BodyExplorerBodyExplorer
Participant

bonjour à tous,

Je repasse 2.5 ans après mon dernier post.

🙂

Déjà par correction car j’avais trouvé ici, encore une fois, une communauté humaine et bienveillante et enfin par soucis de suivi.

Autant être clair : rien n’a avancé… rien. En vrac :

– Je dois dire que je suis devenu beaucoup moins assidu. Sans résultats probants, mon fils grandissant c’est plus compliqué de s’isoler le soir, c’est chronophage aussi.
– Toujours pas de plaisir « franc » sur lequel travailler comme point d’appui.
– Le toucher de la prostate à l’introduction du doigt ne me donne jamais de sensation, encore. Et je sais que je la touche car :
>>> Toujours pareil : ma prostate ne grossit toujours pas graduellement avec le plaisir (elle est au passage « petite » selon les échographies).
>>> Elle grossit d’un coup juste avant l’éjaculation et l’orgasme. Elle reste aussi insensible a ce moment la. Et si j’insiste vraiment avec un massage direct (aneros ou doigt, ce qui est déjà difficile en gardant le cap) lorsqu’elle est sur le point d’éjecter les fluides > elle me fait un peu mal (comme une petite brulure) et j’éjacule mécaniquement (du a la pression du doigt) et cela ruine/annule l’orgasme.
(En gros contrairement a ce qu on peut lire mes orgasmes+éjaculations sont plus agréable sans rien dans le derrière, par contre pas de soucis ni de plaisir avant par contre)
– Toujours pas d’écoulement de precum avec un Aneros/autres MAIS en jouant avec des jouets « masturbateur » comme un Fun Factory Manta devant du porno > C’est la petite rivière gluante… et pour le temps que je veux…

– Avec les années j’ai accumulé un nombre impressionnant de jouets, j’en ai presque honte lorsque je lis que telle ou telle personne hésite à s’acheter ce model-ci ou un autre : moi j’ai tous les aneros, beaucoup de Lelo (cher aussi), masseurs vibrants et connectés, purewand, etc… Ma femme me dis d’arrêter de croire au père Noel LOL.
– j’ai une grosse valise pleine, sans compter mes mélange de beurre de Karité, etc…
– J’ai tellement lu sur le sujet depuis toutes ces années que je suis en mesure de dire que la théorie et la pratique sont 2 choses différentes surtout sur le plan humain.

– Les seuls trucs que j’ai jamais ressenti viennent du massage du périnée, un pseudo orgasme, une fois (surement un concours de circonstances et de chance), que je n’oublierai jamais (un orgasme intérieur qui ma fait éjaculer de l’urine blanche, en étant complètement mou, mais j’ai tout arrêté par surprise et stupéfaction…) qui du coup m’a fait rester sur le cheminement. Je n’ai jamais réussi à le reproduire.

Je n’ai pas envie d’abandonner par rapport au temps déjà « investit » mais SURTOUT à la potentiel autonomie sexuelle qui en fait réver…

Voila, rien de réjouissant, je reviendrai très certainement à l’occaz pour dire que je suis au point mort.
Bon cheminement à tous.