#39616
bzobzo
Participant

hum…
tout ce répertoire, tout ce catalogue, me fait quand même un peu sourire,
il témoigne plutôt, avant tout, à mes yeux, de l’immaturité, de l’orgueil, mâle

orgasme des testicules, orgasmes des tétons… cela veut dire quoi? soyons sérieux,
je ne dis pas qu’on ne peut pas obtenir des orgasmes en se concentrant sur ces organes,
tout le corps humain n’est qu’un immense organe sexuel, je suis bien placé pour le savoir
mais si j’obtiens un orgasme en me caressant le genou,
je ne vais pas déclamer que j’ai obtenu un orgasme du genou
ou bien avec le coude, après je ne vais pas clamer que j’ai eu un orgasme du coude

non, j’ai excité une partie de l’organe sexuel appelé corps,
celui a réagi et j’ai eu un orgasme,
orgasme du corps? même pas, juste orgasme, point

à la limite, j’accepte, des caractérisations du genre, orgasme de type prostatique
ou encore de type anal ou encore bien sûr, orgasme de type génital
mais même cela, si vous aviez une pratique telle que la mienne
où je mélange constamment allègrement ondes prostatiques, ondes anales et ondes génitales,
que ces différentes types d’ondes forment, chez moi désormais, un flux tellement homogène,
que j’arrive à faire la différentiation uniquement
parce que j’ai un doigt dans mon anus ou que mes genoux pressent sur mes organes génitaux
ou que je fais remonter des contractions qui font résonner ma prostate
mais si je ne fais plus attention à moi anatomiquement, physiologiquement
et c’est quand même le but, il me semble, être emporté, entraîné, au point de s’oublier complètement,
je ne sens qu’un seul et unique flux en moi aux nuances sans cesse variant,
comme un bouquet aux tiges innombrables, un kaléidoscope de sensations

c’est un peu de l’enfantillage, ce catalogue, on a voulu répertorier la faune et la flore, de la jungle
mais bon, le focus devrait tellement plutôt être sur les sensations,
les orgasmes, ce sont juste des extras, il y a en ou il n’y en a pas, selon les jours,
ce qui compte, ce sont les sensations
et s’il y a des orgasmes en plus, tant mieux, c’est la cerise sur le gâteau
mais une pratique riche, variée et épanouissante, ce sont les sensations qui la meublent, qui la font

si dès le premier instant de votre séance, il y a des sensations qui arrivent d’un peu partout
dont les coloris, les nuances, changent constamment,
dont l’intensité aussi fluctue comme une danse en vous,
qu’il y a un délicieux crescendo de l’excitation sexuelle,
comme si vous étiez sur une piste de décollage et que vous accélérez de plus en plus,
que vous sentez vos roues décoller, que vous vous sentez en l’air, prenant de l’altitude,
que vous avez maintenant la griserie d’avoir décollé,
d’être ineffablement léger, de ne plus obéir aux lois de la gravité,
là vous êtes dans l’épanouissement, dans la communion avec vous-même, avec votre corps

mais s’il vous faut vous chipoter mécaniquement pendant 15mn, 30mn, 1heure
ou bien vous bourrer de porno avant ou pendant ou encore d’autres expédients,
pour obtenir finalement quelques orgasmes qui s’enchaînent,
certes cela a un certain intérêt, bien sûr c’est déjà un très beau résultat
mais bon, moi, cela ne m’intéresse plus vraiment,
je veux sentir le plaisir, la volupté comme un arbre immense en moi,
aux multiples branches et aux feuilles bruissant, frissonnant , partout en moi,
dès le premier instant et n’arrêtant pas, colorant ma chair, la faisant chanter,
un choeur général de tout mon être,
toute l’ardeur d’être en vie comme un volcan éveillé dans mes veines