#39972
bzobzo
Participant

hello l’ami, bienvenu dans cet antre du vice,
cet antichambre virtuel à tous plein de plaisirs interdits
où se chuchotent des conseils, où se chuchotent des secrets

le tôlier, maître des clefs et des techniques est absent pour l’instant,
alors je le remplace un peu du mieux que je peux,
histoire que les requêtes ne restent pas sans réponse

alors donc…

J’ai un doute sur ma facon de faire, mais pas evident.

non, pas évident, en effet, la vérité, c’est qu’il faudrait pouvoir partir de zéro,
faire table rase de toutes les idées reçues, de tous nos automatismes sexuels,
juste faire confiance à sa chair et à son désir
mais en attendant d’y être, on fait comme on peut
et on cherche toutes sortes de trucs qui accélèreraient le processus
mais sache bien que

casque VR associé a des contenus ultra erotiques

,
cela t’apporte sans doute un plaisir immédiat
mais c’est loin d’être la bonne méthode pour accéder à un plaisir prostatique de qualité
et qui t’emmènera aussi haut que tu l’espères,
c’est un palliatif
mais si tu veux un jour jouer dans la cour des grandes sensations,
il faudra peu à peu abandonner ce genre d’aide extérieure

peut-être en parallèle, continue ainsi mais aussi à côté d’une façon plus dépouillée,
rien qu’un masseur, ton corps et un peu de lubrifiant, voire juste en aneroless ton corps et toi

mais je sais que ce n’est pas facile au début
et qu’il est bien tentant d’essayer d’utiliser toutes sortes d’artifices pour accélérer la chose

AYant bien lu toutes les recommandations et les erreurs a eviter, je pratique a chaque seance, environ 20 minutes de relaxation vraie, avec en general 3 4 jours d’abstinence pour etre assez reactif sexuellemen.

cela, par exemple, c’est juste théorique et cela dépend tellement d’une personne à l’autre,
la relaxation, c’est pour créer un terrain propice à l’écoute de son corps, au dialogue avec celui-ci
mais une fois que tu as de l’expérience, il ne t’es plus nécessaire
pour te connecter à ton corps et éveiller ta prostate

les trois quatre , jours de délai, entre chaque séance,
c’est juste s’affliger de la torture pour rien, si le désir est là,
bon si tu achèves chaque séance par une masturbation,
évidemment les ondes prostatiques doivent retrouver de la vigueur
mais tu peux très bien t’exercer malgré tout,
il faut apprendre à écouter son désir, moi je dis, si l’envie est là, alors on peut y aller,
c’est plutôt pendant la séance qu’on devrait sentir si cela ne vaut pas la peine d’insister
et qu’il vaut mieux reprendre un autre jour

Est ce les images 3d ne sont pas un catalyseur trop puissant, càd me dirige trop vite vers une excitation plus penienne et trop concrete,vaut il mieux un fantasme diffus que des images brutes?

idéalement, tu n’as besoin de rien du tout, tu as tout ce qu’il faut en toi,
tu ne devrais pas trop prendre l’habitude de ces excitations artificielles,
la qualité du plaisir que tu parviendras à faire naître, sera de médiocre qualité
mais si tu peux avoir ainsi des sensations en quantité,
de plus tu progresseras peu, voire pas du tout,
de plus ton plaisir en sera dépendant,
tu ne pourras pas en obtenir autrement en pratiquant si tu t’y habitues de trop

Derniere question : en terme de rythme, comment faites vous des pauses ? est il judicieux de s’arreter un quart d’heure par exemple apres une vague de plaisir dechue, ou faut il gardrer l’excitation ?

pourquoi s’arrêter? moi je fais souvent des pauses mais juste quelques secondes, une minute tout au plus,
plus que cela, en effet la tension sexuelle que tu as réussi à éveiller,
va partir en fumée et il va falloir rallumer le feu

si tu veux pratiquer dans la manière du traité d’aneros, alors relis-le attentivement
et essaie de suivre les directives
mais il ne faut pas le faire à la lettre, il faut s’écouter et encore s’écouter
et ne pas hésiter à diverger, à faire différemment si ton intuition, ton désir, te le murmurent