#40027
bzobzo
Participant

oui, la complicité de son corps,
c’est la chose la plus importante dans nos pratiques,
une fois qu’elle est là, tout est permis, absolument tout

une fois qu’elle est totale, inconditionnelle, sans limites,
on est copains comme cochons avec sa viande, avec son sang, avec ses os,
une petite envie? il n’y a qu’à bouger un peu suavement et ainsi signaler à son corps,
« là ce mouvement que je suis en train de te faire faire, transforme le moi en sensation ineffable »
et il obtempère à l’instant
et déjà je râle, je gémis, envahi de vagues chaudes, soyeuses