#40074
bzobzo
Participant

bon, je m’excuse d’inonder ainsi ce fil mais autant épuiser le sujet

ce qu’il s’agit ici en fait d’acquérir, c’est la bonne synchronisation
entre la prostate et les mains,
pour que celle-ci puisse se mettre en place, il faut déjà que la prostate soit bien réactive, bien entendu,
il ne peut pas y avoir de dialogue, de concertation, entre deux acteurs majeurs de la pratique
si l’un, l’un n’est pas déjà bien fonctionnel

donc une fois que la prostate est bien éveillée, participant à l’action ,
à chaque contraction ou contact du masseur,
à ce moment-là , un dialogue peut s’établir avec les mains,
c’est d’ailleurs toujours plus ou moins le même principe,
un dialogue entre la prostate avec d’autres acteurs de notre plaisir

le principe, grosso modo,
c’est que quand il y a contraction en action ou mouvement avec contact du masseur,
les mains jouent leur rôle passivement, participant avec tout le reste du corps, à la diffusion des ondes
et quand cela se calme un peu, le creux d’une vague, disons, pour employer une image,
alors les mains peuvent entre en action, caressent de-ci, de-là,
titillent les tétons, enfin ce que vous voulez, laisser parler votre imagination et votre désir,
rien de plus puissant que l’association des instincts, du désir et de l’imagination

c’est donc la synchronisation donc je parle plus haut,
ce n’est pas quelque chose de raide, de bien défini, il peut y avoir des empiètements,
les mains peuvent ne pas s’arrêter nettes
parce que le masseur s’est mis en mouvement ou qu’une contraction se forme et se dirige vers la prostate,
au feeling, toujours au feeling

mais c’est le principe au gros, quand il y a contraction ou arrivée du masseur,
ils prennent le focus, notre attention, notre écoute, est requise plus dans le bassin
et puis quand les mains se mettent en mouvement, ils prennent le relai, le focus
et ainsi de suite

c’est donc une sorte de ballet, de chorégraphie
où les différents acteurs tiennent compte les uns des autres,
pas juste anarchiquement se mmetent en mouvement et font n’importe quoi, n’importe comment,
cela demande un peu de travail, bien sûr
pour que les automatismes se mettent bien en place
mais avant tout laisser la prostate bien s’éveiller, bien éclore
car c’est elle la star du show