#40150
Andraneros
Modérateur/modératrice

Suite 2/3

J’ai donc commencé à les stimuler, choses que je ne faisais jamais. Et bien, déjà : SUPER, je suis devenu très sensible des tétons, et donc c’est un grand merci à tous.
Ensuite, par rapport à la stimulation des tétons en même temps que la stimulation prostatique et bien j’ai un doute. Il est sûr que cela m’excite énormément, et je sens effectivement un lien entre les tétons et ma prostate, mais également cela déclenche, je crois, une certaine excitation pénienne. Et donc, il y a une certaine opposition entre l’excitation prostatique déclenchée et la distraction par rapport à cette zone justement… C’est très paradoxal. Est-ce que quelqu’un aurait un sentiment analogue à partager?

La stimulation de tes pointes de sein augmente ton excitation et devient une nouvelle source de plaisir en elle-même. C’est très souvent le cas pour les hommes qui avaient des tétons insensibles « avant » (comme c’était aussi mon cas). C’est donc très bon signe. L’intensification du plaisir que tu ressens peut dépasser ce que tu es devenu capable d’accepter sans réaction de blocage et te faire perdre provisoirement le fil de ta session. Tu te détends et tu reprends, ça revient normalement toujours et peu à peu toujours mieux. L’intensification de ton plaisir peut aussi te faire dévier de la voie prostatique au profit de la voie pénienne. Même réaction. Tu te détends et tu reprends.

A-less même si cela a déjà bien fonctionné avant, cela n’a plus le même effet aujourd’hui. On dirait que mon corps a un peu « oublié » l’effet que c’est supposé provoquer.

C’est comme le vélo ou la natation, ça reviendra et vraisemblablement plus rapidement que tu ne e penses.

Tu nous dis le 12 janvier :

j’ai senti les choses s’amplifier. J’ai donné quelques contractions, mais vraiment très faibles. A vrai dire, je ne sais pas vraiment si je contractais vraiment quelque chose, ou juste que j’imaginais que je faisais bouger le masseur avec mes muscles… Toujours est il que j’ai eu la sensation qu’il se mettait en activité tout seul, et c’est là que les choses sont devenues vraiment agréables.

Tu illustres très précisément 2 principes qui sont essentiels à la découverte du plaisir prostatique :
1. la focalisation sur tes sensations, la concentration sur ce que tu ressens à l’intérieur,
2. la légèreté des contractions volontaires qui ne sont pas prévues pour donner du plaisir mais seulement pour lancer la stimulation de la zone prostatique qui elle va déclencher les réactions instinctives des contractions involontaires et des vagues de plaisir prostatique.

A suivre 3/3