#40200
CaktilCaktil
Participant

Bonjour à tous,

Je voulais vous donner des nouvelles de mon cheminement depuis que j’ai renoué avec le succès en novembre dernier.

Déjà, chacune de mes séances bihebdomadaires produit des résultats très satisfaisants. Ce que je veux dire par là, c’est que je ne suis jamais déçu par la qualité ou le nombre de mes orgasmes comme ça a pu être le cas au début de mon parcours. Ils sont au moins aussi bons que les meilleurs et, parfois, dépassent l’intensité de mes meilleurs orgasmes. Je n’ai plus de séances ratées et environ toutes les cinq ou six séances, je fais l’expérience d’une session parfaite, c’est-à-dire que les orgasmes se suivent facilement, sont de plus en plus intenses et finissent par dépasser le niveau des meilleurs orgasmes jamais ressentis.

La séance parfaite se déroule à peu près comme ceci : le plaisir est présent dès l’insertion du masseur, très subtil au début, et s’intensifie durant les dix premières minutes grâce aux respirations abdominales profondes. Les premiers orgasmes se déclenchent pendant les dix minutes suivantes et passent des Mini-O’s aux Dry-O’s bien intenses. Les caresses sur le corps et les seins, plus particulièrement des tétons, me permettent de moduler et de faire durer le plaisir orgasmique. La suite de la session est une succession d’orgasmes de plus en plus voluptueux et étendus. Je ne cherche pas spécialement à avoir des contractions involontaires, mais elles se produisent de plus en plus souvent lors de mes séances. Cela arrive généralement à la fin d’une vague d’orgasmes quand les contractions plus ou moins régulières et rythmiques laissent place à des contractions anarchiques qui modulent le plaisir dans tous les sens. Dans ces moments, je peux aussi avoir des tremblements involontaires des muscles des jambes et des contractions de mes muscles abdominaux qui me font assoir dans le lit.

J’arrive de mieux en mieux à me laisser submerger par les sensations de plaisir et à les étendre dans mon corps. Pour décrire ce phénomène, je m’imagine que le plaisir ressenti est comme un vide ou une caverne centrée sur la région de la prostate que j’arrive à agrandir peu à peu à force de décontraction et de relaxation. Finalement j’arrive à y plonger et à me laisser flotter au centre de ce vide rempli de plaisir sexuel. Je me souviens d’une séance en particulier pendant laquelle j’ai ressenti ce plaisir jusque dans ma langue… incroyable !

J’ai légèrement modifié mon protocole de lubrification. J’ai laissé tomber la fabrication de suppositoires de beurre de karité. J’utilise toujours le beurre de karité qui est mon lubrifiant préféré, mais je ne lubrifie plus que le masseur maintenant. J’ai testé cette lubrification restreinte sur tous mes stimulateurs, du plus petit au plus gros, du Peridise au Progasm, et comme j’ai atteint des sommets de plaisir de cette façon, j’estime donc que dans mon cas cette méthode fonctionne parfaitement.

Je privilégie maintenant le ressenti, sans chercher à analyser le déroulement de la séance comme je le faisais au début de mon cheminement. J’essaie d’être plus dans le présent, dans le plaisir, sans essayer de vouloir me souvenir des toutes les sensations pour pouvoir en faire le compte-rendu par la suite. J’ai tenu un journal de mes séances pendant plus d’une année, en notant méticuleusement tous les détails de mes 140 premières sessions. Maintenant, je me fiche un peu de tous ces détails (date, heure de début et de fin, qualité des orgasmes, etc.) je ne note plus que les événements extraordinaires ou les faits nouveaux.

J’ai des progrès similaires dans les quelques séances A-less que je fais de temps à autre. Pour le moment, je ressens moins de plaisir en A-less qu’avec un masseur mais la courbe de progression est parallèle. J’arrive consciemment à réveiller ma prostate et à y faire éclore des orgasmes au moyen de contractions et de caresses sur les tétons.

Pour résumé mon histoire, je ne pense pas avoir atteint le mythique Super-O car je fais toujours des progrès. Mais le plaisir que j’ai eu en pratiquant le massage prostatique est définitivement le meilleur que je n’ai jamais ressenti. Je dis ça depuis ma cinquième séance… Et je n’arrête pas de faire des progrès, c’est ce qu’il y a de plus fou avec cette aventure !
Ce cheminement a l’air d’être sans fin et je ne m’en plains pas du tout !

Prenez soin de vous et bon cheminement à tous.