#40510
bzobzo
Participant

je suis nu au milieu de la pièce, les yeux fermés
mais cette fois, je garde mes mains ballantes le long du corps,
je ne vais utiliser que les balancements du bassin, des mouvements divers d’un peu partout,
les contractions, essentiel, bien sûr,
des changements de position, des raidissements, des relâchements, des cambrements,
me remettre en mouvement, me laisser aller,
resserrer les cuisses, les relâcher, effleurer ainsi mes bijoux de famille,
les presser, les frotter, plus fort, par moments

déjà juste fermer les yeux et commencer à me balancer langoureusement sur place,
j’ai le bassin immédiatement empli d’ondes chaudes et frissonnantes,
comme c’est bon, cette chair tellement prête à s’enflammer, tellement prête à faire la fête intime à tout moment,
j’ai l’impression de me masturber tout l’être de l’intérieur, juste en bougeant sur place comme cela avec langueur,
masturber n’est pas vraiment le mot qui convient,
tellement ici, la sensation est un chant ardent qui monte des profondeurs, une communion,
tellement ici, il n’est pas question juste de se soulager, de se vider de sa semence
mais de partir à l’aventure, au dérèglement des sens, à la rencontre d’un soi inconnu,
vivre l’extase entre les deux genres éveillés en soi, leur fusion, leur incandescence

chante, mon corps, enflammons l’instant,
qu’une magie, à la fois douce et ardente,
colore cette chair des mille et une nuances de la volupté et de la jouissance